Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

M. Didier Le Priol démissionne du Conseil municipal de Pont-Scorff

Photo : élections.ouest-france.fr

Ce n’est pas un scoop, la nouvelle a été rendue officielle en apparaissant notamment dans le quotidien « Ouest France » du 16 octobre dernier. Mais dès le 15 j’en étais indirectement informé par un commentaire qu’il avait apporté à mon billet relatif aux cartes bancaires.

Considérant que cette information présentait un caractère de nature à intéresser les scorvipontains de tous bords, j’ai souhaité, avec son accord, faire remonter in extenso dans le présent billet, la partie de son commentaire concernant sa démission. La voici :

Mais je ne venais pas sur votre page pour parler de cette carte. Simplement pour préciser à vos lecteurs les raisons de ma démission du conseil municipal, le site « Pont-Scorff un nouvel art de vivre ».
La première raison est que chaque décision prise en conseil n’est jamais précédée de la réflexion collective nécessaire et pour laquelle nous siégeons. En effet, aucun espace ne nous est donné, quelques soient les élus, sauf peut être le bureau municipal où, siègent régulièrement des personnalités non élus (anciens élus notamment).

La seconde réside dans le fait que la force de notre projet et de notre opposition reposait sur l’engagement d’un groupe à réfléchir, chercher pour proposer mais aussi pour contrer les abus locaux. Ce groupe n’est pas en force suffisante pour apporter le soutien nécessaire au représentant que je suis, et le soutien de la population n’est pas lisible. A l’opposé, nous sommes confrontés ( y compris ma compagne) à la vindicte des proches du maire, jusqu’à me dénier le droit de m’exprimer pour dénoncer des provocations dangereuses entre deux commerçants locaux (et la suite des événements m’a donné raison malheureusement).

La troisième tient dans le fait que des divergences sont apparues entre les représentants de notre groupe, entre ceux qui alimentent la réflexion par un travail de recherches et puis ceux qui s’inscrivent dans une stratégie d’acceptation, sans plus de recherche, et oublient peut être les valeurs première de notre groupe. Ces personnes ne peuvent donc s’accommoder d’une dénonciation répétée des abus du Maire de la commune sur le site, au point de ne plus vouloir que leur nom y figure.

La dernière raison et peut être la plus évidente,tient dans le fait que je vais m’engager dans une nouvelle activité commerciale à Pont-Scorff et que je ne souhaite pas que puisse être invoqué un quelconque conflit d’intérêt ou de profit tel que nous en avons douté à l’égard de commerçants inscrits sur la liste de la majorité. Ainsi, le doute ne sera pas permis.
Je reste attentif aux évolutions de notre commune et cependant profondément déçu d’assister impuissant au déclin de notre cité par une forme de gouvernance d’un autre temps et des choix qui interrogent toujours sur la prise en considération de la situation et des aspirations des habitants. Ce n’est pas qu’un problème de finances publiques.

Je remercie les Scorvipontains qui nous ont fait confiance. Mais cela ne suffit pas à Pont-Scorff pour modifier raisonnablement le cours des choses. Pour cela , il faut être plus nombreux, et surtout…courageux…

Mais comme le dit la pub, ça…c’était avant !!

Didier LE PRIOL

Publicités

19 octobre 2014 - Posted by | Commune, Politique |

3 commentaires »

  1. Cette dernière élection fut un gâchis, une véritable occasion manquée mais ce n’est pas la guerre et comme dit Saint Augustin : il faut tuer les idées mais non les hommes. Comme beaucoup, j’ai appris de nombreuses choses sous le regard et la plume de l’opposition, je prenais goût à cette information décalée pour me forger ma propre idée. Pas de politique sans éthique et de Démocratie sans opposition, en ce sens une opposition même très minoritaire à toute sa place dans un conseil municipal. Qui peut mieux que les membres du conseil faire ce job pour informer les citoyens, contre pouvoir puissant à une époque ou la politique c’est de la Comm… De grâce Mesdames et Messieurs les conseillers de l’opposition, communiquez, faites vivre un blog, expliquez, dénoncez, ne vous estimez jamais satisfait des solutions simplistes et si vous êtes en accord sur un projet faites le savoir avec force. L’histoire nous enseigne que les fins de règne sont tragiques ; le retour de Napoléon fut une catastrophe pour la France et la dette ravageait la fin de règne du Grand Louis, il se disait : « …chaque fois que votre majesté crée une taxe, Dieu crée un sot pour la dépenser ». Espérons que cette commune échappera à cette règle.

    Commentaire par JP Plisson | 27 octobre 2014 | Réponse

    • Nous sommes complètement dans cette optique. A très court terme, nous serons à nouveau 4 élus de la principale liste de la minorité à faire ce travail de l’opposition au sein du conseil municipal. Notre groupe continue à exister et notre motivation reste entière.
      Notre volonté est bien de continuer à oeuvrer pour faire avancer les idées et thèmes qui ont rassemblé 38% de scorvipontains aux dernières élections municipales. Nous devons mener cette tâche de manière efficace tout en étant vivement attachés à une manière respectueuse et ouverte et donc en lien avec les habitants. Comme vous l’avez bien résumé, un des enjeux principaux, dans un premier temps, est de « faire remonter à la surface » tout ce qui concerne à court et long terme tous les scorvipontains, Les obstacles, sur le fond et la forme, sont réels. Les dossiers sont nombreux, inattendus avec des enjeux importants et donc des choix de la majorité qui engagent forcément la commune de Pont-Scorff de manière conséquente.
      Effectivement, il faut que l’on construise parallèlement des modalités de communication et d’échanges efficaces pour que toutes ces infos soient accessibles à chacun et permettre ainsi l’information, la réflexion et la participation de chaque habitant le souhaitant. Nous travaillons actuellement sur ce dernier point…….A suivre….

      Commentaire par N. Le Scolan | 1 novembre 2014 | Réponse

  2. Voici un article du journal Ouest France du 22 Octobre 2014 :

    « « La liste Pont-Scorff Nouvel élan (N.D.L.R. : qui n’a aucun élu au conseil municipal) constate qu’après Arnaud Delisle, démissionnaire en juin, Didier Le Priol et Jean-Paul Quillet démissionnent aujourd’hui de leur mandat municipal, après seulement six mois de travaux » (Ouest-France du 16 octobre), écrit dans un communiqué Alain Le Gal, tête de la liste « Pont-Scorff Nouvel élan ».

    Ce dernier estime que « la liste arrivée en tête de l’opposition aux dernières municipales (25,78 % des suffrages) n’a pas su saisir à l’époque l’occasion d’une alternance à la tête du conseil municipal : ceci exigeait des négociations honnêtes et démocratiques avec les deux autres listes en présence, que ses membres conduits par M. Le Priol n’ont pas su mener. Les Scorvipontains devront donc attendre 6 ans supplémentaires pour un changement qu’ils ont pourtant souhaité, le maire actuel n’ayant obtenu que 40 % des suffrages (N.D.L.R. : 40,56 % au 1er tour ; 45,18 % au 2e tour). »

    Alain Le Gal poursuit : « Par ces démissions, l’opposition municipale est clairement affaiblie. Les membres de la liste Pont-Scorff Nouvel élan continueront pour leur part à veiller aux intérêts des Scorvipontains et à les informer des projets de la mairie. »

    Commentaire par Un habitant de Pont-Scorff | 29 octobre 2014 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :