Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Nos très chers sénateurs

La vidéo que je vous propose est dans la suite logique du précédent billet qui décrivait les avantages outranciers de nos anciens présidents de la République. C’est au tour cette fois des sénateurs, qui n’ont rien à leur envier, de passer sur le grill grâce au magazine d’enquête de France 3 « Pièces à conviction » du 28 janvier 2015.

Si vous avez une heure à tuer, je vous invite à visualiser cette vidéo qui montre à quel point nos sénateurs, baignant dans le luxe et les privilèges d’un autre âge, ne sont plus en phase avec la réalité et donc en mesure d’améliorer notre quotidien. Vous noterez dans cette vidéo la grande décontraction avec laquelle ils répondent au journaliste enquêteur, s’étonnant même que certaines questions jugées impudiques leur soient posées. Vous comprendrez, si ce n’est déjà fait, la fracture énorme qui sépare gouvernants et gouvernés. Quand on sait qu’en cas de désaccord sur les lois entre sénateurs et députés , ce sont ces derniers qui ont le dernier mot, on peut effectivement, comme le Général De Gaulle, s’interroger sur le rôle du Sénat, cet autre « machin » qui nous coûte chaque année des centaines de millions d’euros. En attendant, ils sont 348 à bénéficier, sans bourse délier, des largesses de la République entourés d’une armada de fonctionnaires, grassement payés pour être entièrement dévoués à leur bien être (cuisiniers, jardiniers, gardes républicains, chauffeurs, barmen, coiffeurs et j’en oublie). Sachant que les fauteuils de sénateurs servent pour un grand nombre d’entre eux de parachutes dorés à d’anciens députés, on n’est pas prêt de voire les institutions se moraliser.

Si vous n’êtes pas pressé(e), ne manquez pas la discussion qui suit le reportage et qui oppose M. Philippe Dallier, le sénateur UMP de Seine Saint-Denis (aussi maire de Les Pavillon-Sous-Bois) qui a la langue bien pendue – au propre comme au figuré – à M. Hervé Le Breton professeur de mathématiques, Président de « Pour une démocratie directe ». Un vrai plaidoyer pour une démocratie participative, seule forme d’exercice du pouvoir permettant d’exclure les profiteurs.

 

Publicités

31 janvier 2015 - Posted by | Politique | , ,

Un commentaire »

  1. Je découvre et constate que la censure est toujours active dans notre République donneuse de leçons.

    Commentaire par Lard | 15 février 2015 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :