Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Un raz de marée de migrants déferle sur l’Europe

EUROPE: le « partage » des migrants fait débat

Photo : http://times24.info/europe-le-partage-des-migrants-fait-debat/

C’est un véritable raz de marée de migrants qui s’abat depuis quelques semaines sur L’Europe. Les jours derniers le phénomène a pris une ampleur inquiétante (hier 8.000 personnes sont arrivées en Macédoine et 40.000 sont attendues ce weekend en Allemagne). Les autorités européennes se sont mobilisées tardivement et agissent dans la précipitation.

Les migrants, en nombre, affichent une force et une détermination difficilement canalisables sauf par la violence que la plupart des pays de l’Union européenne refusent d’employer à l’exception de la Hongrie qui se montre particulièrement agressive et inhumaine à leur égard (matraquage à l’aveugle, jets de sandwiches…).

Il faut donc composer avec eux ou sortir les kalachnikov (on a vu justement en Hongrie l’inefficacité des murs de barbelés). Les migrants sont prêts à tout pour joindre leur eldorado (L’Allemagne, le Royaume-Uni et la France). Certains passent même par la Russie  et entrent en Finlande.

Clin d’œil de l’Histoire, c’est l’Europe qui a colonisé le monde pendant des siècles qui se trouve à son tour envahie. Les bouddhistes appellent cela le retour de balancier.

Philosopher me direz-vous c’est bien joli mais comment arrêter ces nouveaux envahisseurs qu’il faut nourrir loger et occuper. Dans l’urgence on trouve toujours des solutions même bancales. On  trouve aussi de bonnes âmes et de l’argent qui manquait jusqu’à lors. Mais au-delà des besoins immédiats que l’on peut plus ou moins satisfaire, c’est une vision du long terme qu’il va falloir élaborer. Notre modèle social et culturel basé sur l’abondance de biens, l’individualisme et l’exclusion des plus démunis va se trouver ébranlé. Une catastrophe pour certains, une chance pour d’autres mais dans tous les cas l’assurance d’une somme de problèmes dont on ne pourra pas se soustraire et qui va obliger à penser et agir autrement.

 

Publicités

11 septembre 2015 - Posted by | Migrations

2 commentaires »

  1. Lire « Le camp des saints » de Jean Raspail écrit en 1974 (de mémoire…).

    Commentaire par JP Plisson | 12 septembre 2015 | Réponse

    • et/ou « J’Y SUIS, J’Y RESTE » de Mogniss H. Abdallah et le reseau NO PASARAN paru en 2000

      Commentaire par le marre | 12 septembre 2015 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :