Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Mais qu’apprennent-ils à l’école primaire ?

Nivèlement à l'Education nationale

Photo : http://pelagie46.wordpress.com/2010/10/17/prof-de-maths-bouh/

Je me suis exprimé à plusieurs reprises dans ce blog sur mes doutes concernant les méthodes pédagogiques appliquées à l’école primaire. Depuis la loi Haby de 1975, très contestée, qui nivèle par le bas les compétences des élèves, les réformes dans l’Education nationale n’ont cessé de se succéder pour arriver à la constatation affligeante qu’à la fin du primaire, plus de 4 élèves sur dix – pour éviter de dire un sur deux – maîtrisent mal les mathématiques !  Le Conseil national d’évaluation du système scolaire vient donc de recommander dans sa grande sagesse davantage de calcul mental à l’école. Il aura fallu par conséquent 40 ans et une vingtaine de lois pour en arriver là. Vous ajoutez à cela la gentillesse des maîtres et maîtresses, pardon, des professeurs des écoles, qui considèrent qu’il ne faut pas brutaliser les enfants et, vous aurez identifié les causes du problème. Je n’ai pas attendu ce récent constat pour m’apercevoir des dérives de cet enseignement. Ayant la chance de posséder deux petits-enfants, encore en classes primaires cette année, j’ai pu m’apercevoir des difficultés qu’ils rencontraient aussi bien en maths qu’en français. Certains “instit” sont aussi en difficultés. Sur un bulletin de notes j’ai relevé des fautes d’orthographe dans les appréciations trimestrielles. Parfaitement impensable dans les années 50 et 60 !

Le nivèlement par le bas se généralise dans toutes les matières. Récemment au cours de l’émission télévisée “Money drop” où l’on teste les connaissances générales des concurrents, on demandait à une “instit” de choisir entre “Herboriste” et “ Herbier” pour désigner une collection de plantes; et que croyez-vous qu’elle répondît ? Herboriste ! Sans doute l’émotion.

Selon une statistique récente, les élèves français passeraient plus de temps à compter que dans la plupart des pays de l’OCDE. Alors comment expliquer leur échec. De trois choses l’une, ou les profs sont mal formés ou pas pédagogues (ce qui serait un comble) ou bien les programmes sont inadaptés ou bien encore les élèves sont pour moitié bouchés ! Je vous laisse méditer en regardant cette petite vidéo où l’on voit des jeunes philippins faire une démonstration de calcul mental. Très instructif…

NDLR : si vous n’êtes pas doué(e) en anglais, regardez les nombres et opérations qui s’affichent en haut ou à gauche de l’écran.

 

 

 

 

Publicités

1 décembre 2015 - Posted by | Education nationale |

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :