Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Accueil des migrants en Bretagne, des maires en veulent, mais les bretons ?

bretonconverti

Photo : http://www.breizh.info/

La Presse nationale et les médias n’en parlent pas. Beaucoup de Bretons, peuple accueillant s’il en est, ne veulent pas recevoir les migrants… près de chez eux. Je ne pense pas que cela tienne à une forme de racisme. Face à la vague migratoire gigantesque qui s’est abattue sur l’Europe en 2015, l’Etat français, dans un élan de solidarité à l’image de l’Allemagne, s’est lancé lui aussi dans une opération humanitaire sans demander au peuple si cette décision était de nature à lui convenir. Sans doute redoutait-il un NON majoritaire si la question avait été posée sous la forme d’un référendum. Un NON dangereux qui aurait pu être interprété aussi comme un rejet de la politique menée par M. Hollande depuis 2012. En se passant de l’avis du peuple, nos gouvernants ont commis deux erreurs : mépriser les gens qui ne sont utiles qu’en période électorale et se mettre à dos ces gens à qui on impose un voisinage dont ils ne veulent pas.

Bien que selon l’INSEE  “En 2011, la part des immigrés dans la population bretonne reste une des plus faibles des régions françaises”, leur installation se fait progressivement dans nos cinq départements. 48 soudanais par ci, 40 syriens par là, 27 de nationalités inconnues à Beg Meil, les immigrés s’installent à la demande des préfets et des maires. Plusieurs villes ou villages sont volontaires : La Guerche-de-Bretagne, Lorient, Plouzané, Le Relecq-Kerhuon, Carhaix, Riec sur Belon, Hennebont, Vannes, etc. Pour savoir si votre maire est favorable à l’accueil des migrants cliquez ICI. Pour voir la carte des communes de Bretagne qui accueillent les migrants (Carte breizh.info) c’est ICI.

S’il semble plus facile d’afficher sa volonté d’accueillir quand on est maire (attention néanmoins aux prochaines municipales), l’opposition locale à l’installation des migrants est plus discrète. Elle se murmure mais ne donne pas lieu à des mouvements spontanés. Les maires peuvent organiser des consultations sur leur commune mais ils restent prudents. On peut les comprendre. Les manifestations qui ont eu lieu à Brest, Quimper ou Pontivy n’ont pu se dérouler que grâce au soutien de l’ ADSAV (Parti de l’indépendance bretonne) qui semble, pour l’instant, le seul « refus » exprimé à la progression des migrants dans notre région.

Si vous souhaitez être informé(e) autrement que par le Télégramme et Ouest France, voici trois sites qui surveillent de près les mouvements migratoires en Bretagne.

L’ Adsav : http://blog.adsav.org/

Breizh-info : http://www.breizh-info.com

Breiz Atao : http://breizatao.com/

 

Publicités

22 janvier 2016 - Posted by | Migrations |

2 commentaires »

  1. L’immigration massive en cours est un vaste défi déjà imaginé par Jean Raspail en 1974 « Le camp des saints ». Ces mouvements de population concernent de nombreux pays y compris l’Arabie Saoudite confronté à la baisse de ses revenus pétroliers elle impose désormais aux entreprises des quotas d’embauche de Saoudiens (télégramme du 23/01/2016). Cette immigration massive en Europe se heurte à trois limitations : une absence de politique d’immigration/intégration, une crise économique qui pèse sur l’emploi et une difficulté de certains migrants à intégrer une nouvelle culture. Sans rentrer dans l’idée du complot et de la mondialisation dérégulée, la démolition de l’Irak par Monsieur Bush et de la Libye par monsieur Sarkozy furent des facteurs d’aggravation. Que faire, les migrants sont en Europe donc chez nous et très difficilement expulsables car souvent refusés par leurs pays d’origine, soit les laisser moisir dans les camps et servir de « viande » à toutes les mafias et elle sont nombreuses, soit mener une politique audacieuse d’intégration, hélas je n’en vois pas le début d’un commencement. Le pire étant de ne rien faire mais là comme ailleurs il faudrait des politiques qui n’existent plus…
    Un peu de musique, Le Requiem de Cherubini pour les optimistes et la Follia de Corelli pour les autres.

    Commentaire par JP Plisson | 24 janvier 2016 | Réponse

  2. avec de telles sources -adsav, breizatao- il n’existe plus d’etres humains en detresse, mais une vague migaratoire gigantesque…

    Commentaire par cyrille | 21 août 2016 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :