Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

La Gauche sociale moderne

Photo : http://www.jeanmarcmorandini.com/

Il resterait un français sur 4 à croire en Hollande ! Si l’on se base sur les sondages (Opinionway et Ifop), sa popularité tournerait régulièrement autour d’une petite vingtaine de pourcents de satisfaits. De vous à moi, je trouve ce chiffre encore élevé et je serais curieux de savoir à quoi tient cette popularité tant la liste des sujets de mécontentements depuis 2012 est longue. Qui peuvent donc bien être ces supporters ? Des ignorants ? Des inconscients, Des fanatiques ? Des non-voyants ? J’avoue ma perplexité et j’ai beau refaire mes comptes, à part les homosexuels (mariage gays), les banques, et quelques grands patrons on est loin des 16 millions de fervents supporters. Au fait, quand on dit les français dans les sondages, on parle de qui ? Les références officielles ne le précisent pas (actifs, retraités, tous ?).

Au regard de ce pourcentage, la question qui vient à l’esprit est :”Pourquoi autant de désamour ?” La réponse tombe comme un couperet : la trahison ! Souvenez-vous, “Moi Président… etc.” Peu de promesses de ce fameux discours qui restera dans les annales du mensonge, ont été tenues. J’y reviendrai plus tard. Mais, il y a pire. Après avoir mis le temps à entrer dans le costume présidentiel, comme le disent si bien les journalistes, le Président a effectué un virage progressif à droite qu’il continue de négocier encore aujourd’hui, alors qu’il s’apprête à entrer dans l’année pré-électorale des présentielles de 2017. Quelle impudence !

Alors ce virage à droite c’est quoi ? C’est tout simplement un ensemble de mesures inimaginables et indignes d’un homme se disant de Gauche.

Florilège (certainement incomplet) : depuis 2012, diminution du remboursement des soins pour maladies – accroissement d’un trimestre de travail supplémentaire tous les deux ans jusqu’en 2020 pour bénéficier d’une retraite à taux plein – abandon du taux réduit de TVA sur les produits de première nécessité -autorisation des employeurs à augmenter le temps de travail tout en bloquant les salaires – gel du point d’indice –  suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires – modulation des allocations familiales en fonction des revenus – création du CDII (contrat à durée indéterminé intermittent) – report du compte pénibilité sous la pression du patronat – Augmentation des impôts touchant les personnes âgées jusque-là épargnées –  Blocage du quotient familial à 1500 € – Suppression de la demi part accordée aux personnes seules ayant élevé un ou plusieurs enfants – Remplacement de la désignation des juges prudhommaux par une loi éjectant les représentants patronaux et syndicaux – Création de plus 200 taxes et impôts nouveaux en moins de 4 ans.

Et comme si ça ne suffisait pas, Hollande envisage la discussion directe des heures supplémentaires dans les entreprises abandonnant ainsi les négociations par branches professionnelles. Dernière trouvaille, la dégressivité des allocations chômage. On croit rêver ! Si Sarkozy avait fait le quart de toutes ces mesures, des centaines de milliers de personnes seraient descendues dans la rue. Et là curieusement, à part les taxis, les VTC et, il y a peu, les agriculteurs, un calme insolite semble régner sur le pays, comme si le peuple était soudainement hypnotisé, chloroformé, le regard tourné ailleurs. Jaurès, Blum, Thorez, Guesde, Barrès et bien d’autres doivent se retourner dans leur tombe !

Publicités

11 février 2016 - Posted by | Gauche sociale et moderne, Politique

2 commentaires »

  1. Mon prof d’histoire évoquait souvent l’action politique précédent la guerre de 39 en ces termes :  «…ce fut un grand bazar… » et il poursuivait : « Messieurs, avant de faire votre devoir il faut savoir où il se trouve ».

    Commentaire par JP Plisson | 12 février 2016 | Réponse

  2. Effectivement, tout cela ressemble davantage à un cauchemar qu’à une réalité exaltante ! Pour autant, il est nécessaire de faire face sans se renier avec le courage dont ont fait preuve ceux
    qui nous ont précédé, en se montrant à la hauteur, avec une dignité propre à l’être humain, selon les valeurs transmises, à caractère intemporel. Chacun à sa mesure peut contribuer à revitaliser
    ce qui doit l’être en solidarité, d’autant plus que la fierté ressentie devient source d’énergie créatrice bénéficiant bien au-delà de notre individualité que l’on suppose trop fragile …

    Commentaire par prades | 18 février 2016 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :