Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

L’art et la manière de traiter un sujet sérieux superficiellement

image

Photo : http://www.lemonde.fr/politique/visuel/2013/07/10/le-montant-de-la-reserve-parlementaire-enfin-devoile_3445469_823448.html

C’est ainsi que l’on pourrait qualifier la façon dont a été présenté la réserve parlementaire par le journaliste du quotidien Ouest France dans son édition des 14 et 15 janvier 2017.

Dans cet article il s’agissait de montrer le bon usage d’une somme d’argent (130.000 € quand même !) attribuée par l’Etat aux députés à l’attention de divers bénéficiaires privilégiés. Le lecteur a pu apprendre ainsi comment les 6 députés morbihannais ont réparti leur cagnotte en 2016 au niveau de leur circonscription. M. NOGUES  valorise les initiatives locales, M. LE RAY donne la priorité aux associations, M. LE ROCH est équitable avec les communes, M. PELLOIS soutient le bénévolat, M. ROUILLARD penche pour l’éducation, le sport et la solidarité, quant à M. MOLAC, il soutient les petites communes. 

On aurait envie d’applaudir des deux mains devant tant de générosité de la part de nos représentants mais ce serait aller vite en besogne car le brave journaliste, faute de place sans doute, a omis de préciser que :

–  Cette somme doit être attribuée sous certaines conditions « oubliées » (voir un précédent billet consacré à ce sujet en 2015).

–  L’ensemble de la dotation allouée n’a pas obligation à être distribuée et que par conséquent le parlementaire peut en garder un peu (?) pour lui.

–  La somme en question n’est pas uniformément répartie entre tous les députés. Le Président (sur le perchoir) dispose de 520.000 €. Les questeurs, les présidents de groupe, les présidents de commission et les vices-présidents de 260.000 €, les membres du bureau de 140.000 €.

–  Certains parlementaires, par le biais d’associations, de fondations ou autres, favorisent des membres de leur famille œuvrant dans ces organisations.

–  Les sénateurs bénéficient aussi de cette réserve mais pour savoir ce qu’ils en font il faut se renseigner sur Internet en attendant que le quotidien leur accorde aussi un article.

Pour compléter sa présentation, le journaliste aurait pu justement diriger le lecteur vers le site de la chambre des députés. Je vous invite à vous y rendre, vous irez de surprises en stupéfactions .

Les réserves parlementaires des députés et sénateurs (qui représentent quand même respectivement 90 et 55 millions euros) relèvent d’un procédé d’un autre âge. Nos parlementaires en répartissant à leur bon gré (on pourrait dire sans réserves) cet argent fruit de nos impôts, s’adonnent à une forme de clientélisme insupportable. A quand la véritable abolition des privilèges ?

 

Publicités

19 janvier 2017 - Posted by | Politique | , ,

5 commentaires »

  1. Bonjour,
    excellent, je vais partager cet article auprès de mes amis. En Polynésie, nous commençons à connaître ce privilège et ses dérives, puisque l’un de nos 3 députés c’est fait allumé à ce sujet et a été condamné en 1ère instance, outre 2 ans de prison avec sursis et 67.000 euros à rembourser, à 5 ans d’inéligibilité>>
    http://www.tahiti-infos.com/Affaire-Team-Lead-Jean-Paul-Tuaiva-pourra-aller-au-bout-de-son-mandat_a156741.html .

    Commentaire par carabasse | 20 janvier 2017 | Réponse

    • Pendant ce temps les bidonvilles et les fouille-poubelles perdurent, revers de ce magnifique décor. La liberté économique c’est la liberté pour le riche de s’enrichir indéfiniment et c’est la liberté pour le pauvre de mourir de faim – Lamartine.
      Au minimum, que ces voleurs soient inéligibles à vie et remboursent la totalité intérêts compris.
      http://www.tahiti-infos.com/Les-demandes-d-aide-alimentaire-ont-ete-multipliees-par-5-en-4-ans-en-Polynesie_a37654.html

      Commentaire par JP Plisson | 29 janvier 2017 | Réponse

      • Merci JP Plisson pour ce lien. Voilà un article de décembre 2011 qui m’avait échappé. Et depuis, la situation continue de s’aggraver. Je vais approfondir e sujet…

        Commentaire par carabasse | 29 janvier 2017 | Réponse

  2. Quelle belle opportunité, mais pas accessible à tous ! Je fais partie des citoyens qui ont un projet à financer. Si l’un(e) d’entre vous détient une piste fiable, que les initiatives s’expriment, dans l’intérêt général, selon le  » tous pour un et un pour tous  » des mousquetaires, bel exemple à faire vivre ( la mise en place de SCOP, par ex., illustre cette attitude en société …) Je remercie par avance les personnes qui peuvent y souscrire.

    Commentaire par prades | 20 janvier 2017 | Réponse

  3. Si nos politiques étaient bons… Madame Bergogne, nouvelle présidente de la cour régionale des comptes de Bretagne nous indique (Le Télégramme du 20/01) avoir peu apprécié les élus du sud qui ont tenté-sans succès- de lui faire admettre que « la loi est une base de négociation »…Pendant ce temps, la désindustrialisation se poursuit, que dire le pillage, les centres villes se vident et selon Gaël Brustier (Figaro Vox), La libéralisation des marchés financiers, c’est d’abord le fruit de l’action de technocrates issus du PS, investis dans les organisations internationales ». Du coup, le changement, c’est ailleurs.
    http://www.europe1.fr/emissions/la-revue-de-presse/hamon-flambe-valls-tremble-2958199

    Commentaire par JP Plisson | 23 janvier 2017 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :