Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Attali ou Attila ?

image

Photo : http://www.valeursactuelles.com/politique/pour-attali-soutien-de-macron-whirlpool-est-une-anecdote-81867

Si vous avez 5 minutes à perdre et en même temps (comme dirait Macron) vos illusions en un avenir meilleur, prenez le temps d’écouter le prophète Attali, l’éminence grise (noire ?) des dirigeants du pays. J’ai réécouté à plusieurs reprises la compilation des interviews de ce Nostradamus des temps modernes et vous la propose ci-dessous. Avec une froideur glaçante et un naturel dénué de tout ressenti, elle nous annonce l’avenir tel qu’on peut d’ailleurs l’entrevoir à la lumière des évènements du quotidien où l’on observe la disparition progressive des intérêts des individus au profit des marchés et de la Finance.

Nous voilà prévenus ! C’est un avenir terrifiant qui nous attend.Tout sera orienté vers l’enrichissement et vos états d’âme ne vaudront plus tripette ! Reste un espoir, le réveil des consciences opprimées. Déjà de nombreuses réactions s’ébauchent sous diverses formes (associations, pétitions, manifestations…) mais la pieuvre mondiale a déjà pris ses dispositions : multiplication des caméras pour la surveillance simultanée des sans-dents et des terroristes, pérennité de l’état d’urgence, augmentation des moyens policiers, assignation à résidence, basculement de l’état d’urgence dans le droit commun…et comme le dit un site peu connu : “La révolution ne sera pas télévisée, informez-vous vous-mêmes”.

Si réveil il y a, plus il tardera, plus douloureux il sera.

 

Publicités

4 juillet 2017 - Posted by | Avenir, Société |

2 commentaires »

  1. Pour moi et je ne suis pas le seul, regardez les excellents journalistes et amuseurs écartés des médias de masse (Polony, Pujadas, Taddei, Roumanoff, Guillon, etc.) il semble clair que cette évolution est en marche et il faut s’attendre à perdre notre sécurité sociale si chèrement acquise. Dans le système anglo-saxon, si vous êtres friqués vous avez une bonne couverture médicale sinon vous vous faites soigner chez les sans dents, l’école suit la même voie. Certains avancent que ce virage fut pris dans les années 73 comme une revanche du système financier spolié par les nationalisations de l’après guerre. Notons que la privatisation de la création monétaire, mère de notre dette monstrueuse et non remboursable, fut créée à cette époque par la fameuse loi dite «Pompidou-Rothschild» et celui qui tient la dette est le patron, son accroissement fut de 600 milliards sous Sarkozy et 300 seulement sous Hollande – au fait, qui détient cette dette. Quant à la question de l’immigration, elle résulte en partie par la démolition du moyen orient et de la Lybie par des administrations plutôt ultralibérales. Hélas et milles fois hélas, regardons notre histoire et nous lirons notre futur : Les bourgeois et les nobles déclenchèrent en 1789 la révolution des nantis pour préserver leurs privilèges – Liberté, Egalité, Propriété (cf. Henri Guillemin). Sur fond de crise politique, financière, de corruption et de spéculation en particulier sur la farine et le pain nourriture de base, se déclencha le 10 aout 1792 la révolte populaire par la prise des tuileries et la déchéance du Roy, point de départ de la disparition de la France. Ecoutons les Sieyès, Mirabeau et les autres acteurs qui demandent aux Elus de mettre l’économie au service de l’humain afin de ne pas rejouer le pire.
    https://reporterre.net/La-dette-de-la-France-resulte-des-cadeaux-fiscaux-fait-aux-riches-revele-une

    Commentaire par JP Plisson | 5 juillet 2017 | Réponse

  2. Le personnage « inoxydable » au sourire triomphant et yeux plissés à la « raminagrobis » d’une fable de La Fontaine s’inscrit dans notre société de marchandisation, à plaisir !
    Par contre, à déconseiller à tous ceux qui, fragilisés par la vie « moderne », seraient
    sujets à un imminent syndrome dépressif fatal … Restons obstinément optimistes,
    réactifs, créateurs mobilisés de nos parcours de vie, souvent injustement difficiles à bâtir, eu égard au contexte défini de manière magistrale dans cet édito. La vie a un sens, que personne n’a le droit de lui dénier. Chacun de nous est important et digne d’être reconnu comme tel.

    Commentaire par prades | 5 juillet 2017 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :