Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

11 VACCINS bientôt obligatoires – Bonjour les dégâts !

image

Photo : http://www.parents.fr/

Si vous êtes pour l’inoculation de ce genre de poison dans le corps sain de vos enfants ou petits enfants, vous devez être préalablement informé(e). Après, ce sera à vous de voir !

Extrait de “Maladies infectieuses et vaccins” de Jean Pilette (Docteur en médecine Membre du E.F.V.V. (European Forum for Vaccine Vigilance).

image

 

3 virus + un antibiotique + du sucre pour une dizaine d’euros c’est donné !

Quant au bénéfice/risque qui s’apparente à de la roulette russe, la maman du nourrisson doit savoir qu’elle expose son enfant a des problèmes graves mais qui fort heureusement comme le soulignent les pro-vaccins sont TRÈS TRÈS rares. Pour le vaccin PRIORIX (GSK) par exemple, similaire à celui présenté ci-dessus, on a remarqué :

– des érythèmes, des convulsions fébriles, diarrhées, otites, lymphadénopathies, nervosité, insomnies, méningites, réactions anaphylactiques, Myélites transverses, syndrome de Guillain Barré, névrites périphérique, encéphalites, etc. Évidemment, ces cas dénombrés sont de l’ordre de 1 pour 1000 à 2000 vaccinations. Rapporté au nombre de naissances en France qui varie chaque année mais se situe en moyenne autour de 500.000, il y aura environ, quand la vaccination sera obligatoire, quelque centaines d’enfants qui paieront un lourd tribut à la prospérité des laboratoires. Avec un peu de chance votre enfant passera au travers dans l’immédiat. Il ne sera pas pour autant à l’abri, à l’âge adulte ou avancé, de problèmes liés indirectement aux mélanges dont les effets à longs termes ne sont pas mesurés. Quand on sait que c’est une dizaine d’enfants qui sont morts de la rougeole en 2016 qui sert d’argument aux pro-vaccins pour rendre la vaccination obligatoire, on peut s’interroger sur la réelle objectivité de ces gens qui “oublient” les risques potentiels des produits injectés.

Si en plus, pour quelques euros remboursés par la sécu on peut avoir grâce aux 11 vaccins, 8 virus supplémentaires, il ne faut pas hésiter ! Le coefficient multiplicateur des risques ne semblant pas être affecté par l’addition de plusieurs virus dans une même seringue, on peut même se demander pourquoi s’arrêter à 11 ?! Qu’en pensez-vous ?

Quoi qu’il en soit, vous voilà prévenus.

Pour en savoir plus sur la composition des vaccins : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article6132

Publicités

13 juillet 2017 Posted by | Santé, Vaccinations | Un commentaire