Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Notre Président fait du social parait-il !

Séminaire macron

Dessin : Canard enchaîné du 11 octobre 2017

Toujours attentifs à notre bien-être notamment dans le domaine de la santé, nos gouvernants nous préparent quelques joyeusetés destinées à améliorer nos hospitalisations et plomber nos porte-monnaie. C’est bien connu, s’il est un domaine ou il faut faire des économies c’est bien celui-là !

Comme madame Touraine qui prédisait en 2016 un retour à l’équilibre de la Sécurité sociale pour l’année suivante (ce fut en réalité un trou de 5,2 milliards) notre nouvelle ministre, Mme Buzyn, s’est assignée le même objectif pour 2018 mais cette fois avec des restrictions plus drastiques :

– Poursuite de l’ambulatoire (ce n’est pas gênant si le patient doit revenir le soir ou le lendemain et attendre de nouveau son tour en perturbant le service hospitalier)

– Promotion des médicaments génériques (pourquoi alors donner le choix avec les originaux ?)

– Augmentation du forfait hospitalier (de 18 à 20€)

– Réduction des frais de transports sanitaires (qui s’envolent parait-il)

– Réduction des séjours en maternité (3 seraient largement suffisants ! Souvenez-vous de Rachida Dati)

– Développement de la chirurgie au forfait

– Médicaments à l’unité

– Développement de la Téléconsultation (très pratique quand il  n’y a plus de médecins en campagne et qu’ils sont tous au bord de la mer)

– Et j’en oublie certainement.

Bof, ce n’est pas bien grave me direz-vous. Les Mutuelles sont là pour rendre les douloureuses plus supportables d’autant que ces mutuelles sont maintenant obligatoires. Alors pourquoi s’en émouvoir ? Eh bien tout simplement parce que les mutuelles remboursent de moins en moins et qu’il y a 3 millions de personnes qui n’en ont pas ! Ne nous énervons pas pour autant ! A ces gens-là, on a promis dès le 1er  janvier 2018 une suppression des cotisations sécu et assurance chômage. Oui mais, cette dernière suppression a été volontairement reportée au 1er octobre 2018, entraînant pour les cotisants une mise à contribution supplémentaire imprévue de 3 milliards d’euros… qui prendront la direction des caisses de la Sécu. Un petit ballon d’oxygène qui sera le bienvenu pour la Sécu pendant que le petit peuple continuera de s’asphyxier.

Et, « en même temps », l’Etat se sucre en prélevant 4 € aux allocataires du logement, baisse de 4 milliards l’impôt sur la fortune, et arrose les libyens et irakiens à coups de missiles à 350.000 euros.

Ils étaient vraiment utiles ces séminaires d’ En marche ! Convaincre les français que le Président n’est pas celui des riches alors qu’ils pensent le contraire, demande effectivement beaucoup de diplomatie et de rhétorique. Combien de séminaires seront-ils nécessaires ? L’objectif sera-t-il atteint ? J’en  Doute ! Et vous ?

Publicités

12 octobre 2017 - Posted by | Santé, Sécurité sociale |

Un commentaire »

  1. Notre industrie performante, celle de la santé, est après d’autres secteurs en grand danger de privatisation. En France, cette industrie nous soigne de façon très efficace quelque soit notre situation. Regardons l’évolution possible de ce service en observant les USA qui nous précède de trente ans : la consultation du généraliste à 100 dollars, le forfait de prise en charge aux urgences (payé à l’entrée) de 1000 dollars recours souvent nécessaire par la fermeture des cabinets des généralistes dès le vendredi midi. Aux USA pas de Sécu mais des assurances privées et les factures médicales sont la première raison de banqueroute personnelle. En France, quelque 360 000 nouveaux cas de cancer par an et d’autres maladies couteuses sont totalement pris en charge par la sécu. Un simple Lymphome en rechute soigné durablement par une greffe de moelle osseuse est facturé environ 400 000€ et la moindre journée d’Hosto à 900€. Aussi, à la méthode ultralibérale je préfèrerais une réduction sensible des mutuelles au profit de la Sécu, qu’en pense le Député Ferrand ?

    PS : Par des fusions, le nombre de mutuelles françaises est passé de 1200 (2005) à 500 (2015) pour une cible de 250. Là aussi les directives européennes sont à la manœuvre pour le juteux marché et quand je lis le nom de ces investisseurs qui passent du commerce de tissus à la mutuelles je m’interroge pour demain selon que vous soyez puissant ou misérable…..

    Commentaire par Roger | 22 octobre 2017 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :