Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Grandes restrictions et petite dépense

image

Photo : http://www.usinenouvelle.com/editorial/bruno-le-maire-et-gerald-darmanin-se-partagent-bercy.N541689

Au moment où les économies apparaissent aux yeux de nos dirigeants comme la préoccupation principale du moment, le ministère qui porte le même nom s’est livré récemment à une petite manœuvre amusante que rapporte le Canard enchaîné du 19 juillet 2017.

Le mardi 11 juillet, au 7ème étage de l’immeuble de Bercy – réservé aux ministres (ils sont 3) – les agents du ministère ont assisté à un curieux ballet. Une escouade de déménageurs, huissiers et techniciens ont débarqué sur la terrasse avec du mobilier de jardin en bois exotique (tables, chaises, fauteuils) ainsi que des arbres en pot, du gazon en rouleaux et des parasols dans le but de rendre les lieux plus agréables.

Mais quelques heures plus tard tout était remballé ! Le Canard a cherché à savoir quelle en était la raison. Selon une première version, Bruno Le Maire nouveau patron des lieux et ancien LR rallié à Macron souhaitait disposer d’un endroit paradisiaque d’où l’on peut jouir d’une vue magnifique sur la Seine et les tours de Notre-Dame. L’Elysée ayant été informé, a donné l’ordre d’abandonner le caprice trop tape-à-l’œil en cette période de restrictions.

Le ministre affirme de son côté que cette idée, à laquelle il n’était manifestement pas hostile, venait du gouvernement précédent. Futé le Bruno !

Au final, une petite facture de 3.903 euros et du matériel de jardin dont on ignore pour l’instant la destination finale.

Publicités

22 juillet 2017 Posted by | Bercy, Economie | Un commentaire

Consommez français qu’il disait !

Photo : arnaud-montebourg-photo-afp.jpg

Il y a dans le cœur des français des noms de marques ou de produits qui symbolisent le savoir faire national et auxquels ils restent attachés. Si vous entendez “LU”, “ORANGINA”, “MAILLE”, “SAUPIQUET”, “VICO”, “DIM”, “PETIT NAVIRE”, “LANVIN”, “PANZANI”, “BENEDICTA”, “MARIONNAUD” … vous pensez certainement que toutes ces marques sont bien de chez nous. Eh bien vous avez tort ! Plus aucune aujourd’hui n’est française. Elles sont toutes passées dans des mains étrangères et certaines d’entre elles ont même changé de mains plusieurs fois ! Alors, pas de quoi s’indigner avec Alstom qui ne fait que suivre le chemin déjà emprunté par de nombreuses entreprises comme PUBLICIS, ALTICE (maison mère de NUMERICABLE) et bientôt LAFARGE, notre cimentier, qui a annoncé sa fusion avec le suisse HOLCIM.

Et pendant que les grandes sociétés s’emploient inlassablement à augmenter leur profit en se mangeant les unes les autres, notre ministre du “Redressement productif” nous invite à consommer français. Nous on est pas contre, on serait même plutôt pour mais il faudrait tout d’abord nous indiquer comment distinguer le vrai “made in France” du reste et nous préciser aussi dans quelles poches vont se loger les bénéfices et les dividendes de ces sociétés.

Sacré Montebourg, encore un grand comi que l’Etat majore. happy_thumb.gif

6 mai 2014 Posted by | Economie | , | 2 commentaires

“On ne peut pas être patriote avec l’estomac vide” (William C. Brann)

Quand on tient les cordons de la bourse d’un pays, et, quand on sait par ailleurs que le meilleur chemin pour toucher le cœur d’un homme passe par son estomac, il serait vraiment stupide de mégoter sur une facture de frais de bouche même si celle-ci s’élève à 754 500 € pour nourrir pendant un an 7 ministres et leurs collaborateurs. “Au diable l’avarice et les avaricieux !”. “Nous, nous cherchons sans cesse de nouvelles taxes pour pressurer davantage nos compatriotes, alors on ne voit pas pourquoi nous ne serions pas récompensés pour ce dur labeur”. C’est à quelque chose près ce qu’à dû se dire l’ancien ministre Moscovici, avant son départ de Bercy au moment de signer un appel d’offres destiné à sustenter ses troupes.

Voir l’article “Bonne bouffe à Bercy” extrait du Canard enchaîné du 9 avril 2014. Si après ça on ose encore vous demander des sacrifices….

19 avril 2014 Posted by | Economie | | Un commentaire

CICE du bricolage à 20 milliards !

JPEG - 35.9 ko

Avec le CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi ) le gouvernement Ayrault a décidé de mettre le paquet pour aider les entreprises françaises à faire face à la concurrence internationale. En effet, 20 milliards vont être consacrés à ce projet sur 2 ans ! En théorie, le dispositif va diminuer l’impôt des entreprises qui emploient des salariés rémunérés en-dessous de deux fois et demie le SMIC. L’ idée a même été saluée par la droite, c’est dire.

Malheureusement les crânes d’œuf ayant pour mission de mettre le dispositif en musique n’ont pas su ou voulu exclure les entreprises non concernées par cette aide. Résultat : des sociétés comme la Poste, la SNCF et bien d’autres vont se remplir les poches. Mieux, Bercy a reçu pour consigne de ne pas contrôler l’utilisation de ce CICE ! Au final, l’industrie qui devait être la première bénéficiaire de la mesure ne recueillera que 28 % des 20 milliards prévus. On croit rêver. Eh bien pas du tout ! Voyez les deux articles ci-dessous extraits des « Canard enchaîné »  des 17 et 24 juillet derniers.

Amateurisme ? Jean-foutrisme ? Favoritisme ? A vous de juger.

Article du 24 juillet 2013

Article du 17 juillet 2013

Photo : Agora Vox

31 juillet 2013 Posted by | Economie, Politique | | Laisser un commentaire