Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

EDF : comment ça va ?

P1090604

Photo : pleine page extraite du quotidien Ouest-France du 12/12/2017

Côté communication et publicité ça va bien, ça va même très bien ! Le fournisseur d’énergie et sa filiale ENEDIS (ex réseau de France) se paie des pages entières de pub dans les journaux et dans l’audiovisuel (voir l’image ci-dessus). On pourrait considérer cette publicité exagérée voire inutile pour une entreprise d’Etat qui, il n’y a pas encore si longtemps, se trouvait en position de monopole. Malheureusement le marché de l’électricité a été ouvert à la concurrence, depuis 10 ans déjà, et  EDF tarde à se remettre en question. De nombreux concurrents sérieux sont sur le marché (Apparemment lucratif si l’on juge par leur nombre) et lui grignote régulièrement des clients à telle enseigne que la situation inquiète ses dirigeants d’où la pub outrancière que l’on voit fleurir dans les médias. Voir ci-dessous le petit (j’insiste sur ce qualificatif) entrefilet que lui consacre Ouest France dans son édition du 6 décembre dernier. Si comme moi vous savez compter, la société aurait perdu selon Ouest France 600.000 clients en 6 mois ! 4.224.000 au 30 septembre 2016 seraient déjà partis selon le site https://www.fournisseurs-electricite.com/edf/concurrents.

EDF perd ses clients

Le forcing publicitaire d’EDF aurait aussi une autre origine. Ces pages qui lui coûtent une fortune, sont très bien accueillies par la Presse dont on connait les difficultés à résister aux nouveaux médias de l’Internet. Avec notre argent, EDF participe donc aussi à la bonne santé de la Presse écrite. Mais cette générosité n’est pas sans contre partie. En échange elle demande à ses supports publicitaires une discrétion de bon aloi sur ses problèmes. Pas d’articles de dénigrement (ou alors discrets) dans les journaux. Pas non plus de reportages ostentatoires ou contrariants sur Linky ou encore sur les 700.000 familles en difficulté qui se voient privées de courant chaque année. La publicité peut être aussi une forme discrète de censure.

Lire la suite

Publicités

28 décembre 2017 Posted by | EDF, Ouest France, Presse, Publicité | Un commentaire

Linky – UFC-Que choisir trahit ses engagements

image

Photo : philosophie.fr

Pour la plupart des médias qui “offrent”, moyennant finances bien sûr, des pages de leur magazine aux riches annonceurs, il doit être difficile de choisir entre leurs propres intérêts et le souci d’objectivité qui doit les animer dans le traitement des sujets. Imaginez un instant le plus grand quotidien de France – Ouest-France pour ne pas le nommer – se voyant commandé une page entière par Enedis (ex ErDF) pour vanter les mérites de la société et, quelques pages plus loin, appuyer la démarche citoyenne d’un groupe de contestataires vitupérant contre les nouveaux compteurs Linky. Impensable au risque que perdre le client ! Résultat : des articles en demi teinte laissant planer le doute et ne contrariant nullement le riche annonceur.

Cette situation que l’on pourrait qualifier d’embarrassante n’a nullement perturbé la célèbre revue UFC-Que choisir qui, après avoir dénigré les nouveaux compteurs Linky dès 2015 a retourné sa veste pour protéger ses propres intérêts. C’est ce que rapporte le site anti-k dans un article qui explique les raisons de ce retournement aussi soudain que suspect. Il fallait quand même oser de la part d’une institution supposée tout entière consacrée à la défense des consommateurs.

L’information des consommateurs, un prétexte pour se faire de l’argent ?

 

image

24 mars 2017 Posted by | EDF, Environnement | | Un commentaire

Linky : 2 conférences prochainement (Ploemeur et Pont-Scorff)

image

Photo : http://danactu-resistance.over-blog.com/2016/09/elus-locaux-vous-pouvez-refuser-les-compteurs-linky.html

 

Je reçois de Mme Marie-Jeanne Paris le message suivant que je répercute sur mon blog :

Bonjour à tous,

Venez nombreux à la conférence le VENDREDI 16 DECEMBRE à 20H00, à la salle PORT BLANC de l’OCEANIS à PLOEMEUR . ( voir l’affiche).

Pour les personnes qui ne peuvent pas assister à la Conférence de Vendredi à Ploemeur, nous faisons la même conférence , le LUNDI 19 DECEMBRE à 20h00 à PONT-SCORFF ;

Parlez-en autour de vous, Venez nombreux ! Pour le Collectif , Marie-Jeanne PARIS .

Un site à connaître absolument : http://www.lescitoyenseclaires.org/

 

image

12 décembre 2016 Posted by | EDF | | Laisser un commentaire

Un tutoriel pour comprendre la facture EDF. La vérité sur les taxes et… surtaxes

Travaux d’amélioration énergétique : profitez d’un devis gratuit par EDF.

Photo : http://www.leguidedesimpots.com/blog/tags/edf

Un ami internaute m’adresse un courriel très instructif sur le contenu d’une facture EDF. Sans en vérifier le contenu qui parait bien documenté, mais qu’il faut certainement réactualiser, je ne résiste pas à l’envie de vous le transmettre in extenso. Outre l’aspect pédagogique, il montre comment, grâce à des sigles et acronymes, l’Etat use, et abuse, d’astuces pour mieux faire passer la pilule des taxes et contributions de toutes natures.

Si vous allez jusqu’au bout du message, vous devriez comme moi y voir plus clair… malgré l’enfumage volontairement entretenu.

NDR : en cas d’erreurs et/ou d’approximations, je vous saurais gré de bien vouloir les signaler dans la rubrique commentaires. Merci.

 

Votre facture EDF expliquée tout simplement …..

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore renoncé à comprendre leur facture d’énergie électrique.

L’ensemble de ces abonnements, taxes et tva représentent tout de même 50 % de votre facture d’électricité. Faites le calcul et vous verrez.

C’est fascinant, une facture EDF:

belle comme une page de Verlaine, elle contient presque autant de lignes qu’un sonnet de Ronsard.

À la base, le gros monopole d’État vend des kilowatts/heure et le client, tous les deux mois, paye ce qu’il a consommé.

Exactement comme chez le boucher : je choisis une escalope, il la pèse, je paye le prix affiché et je repars avec une «facture»  en réalité un ticket – qui ne comporte qu’une seule ligne.

Alors, pourquoi la  facture EDF est-elle si copieuse ?

On y trouve le prix du kilowatt/heure  9,09 euros pour 100 kWh, qui passera à 9,32 euros après l’augmentation estivale de 2,5 %.

Jusque-là, rien que de très normal.

Les gâteries viennent immédiatement après.

D’abord, EDF facture un abonnement !!!! On se demande bien pourquoi !

Lorsque j’achète une escalope, je ne suis abonné à rien : j’ai, en face de moi, un commerçant qui vend ce dont j’ai besoin, nous faisons affaire et c’est tout. Non ?

Avec EDF, même en quasi  monopole, il faut s’abonner.

Et ce n’est pas négligeable: 11,6 euros par mois, soit 140 euros par an.

Depuis août 2011, l’abonnement a augmenté de 22 %.

Puis viennent les taxes! Ah! Les taxes… Le mal français !!!!!!

Oh, pardon, une seule taxe et deux «contributions».

La contribution, c’est  plus sympa, ça fait plus «social»; pour un peu, on serait heureux de s’en acquitter, alors que la «taxe»… Beurk !

Cela commence par la TCFE, la Taxe sur la Consommation Finale d’Electricité.

C’est quoi, la  consommation finale ? Y a-t-il une consommation initiale?

Personne ne sait  pourquoi cette taxe existe, même pas EDF, qui se borne à dire que ce  prélèvement est reversé aux collectivités territoriales et à l’État (qui  détient pourtant 84,5 % du capital du mastodonte).

Depuis août  2011, elle a augmenté de 16 %, soit 4 % par an.

Arrive ensuite  la merveilleuse CSPE, la Contribution au Service Public d’Electricité.

Moi qui croyais ingénument que je contribuais à ce service en me contentant d’acheter du courant électrique.

Eh bien, non ! En fait, cette CSPE sert, entre autres, à compenser le coût exorbitant auquel EDF s’est engagé à acheter l’électricité des petits malins qui se sont équipés de photovoltaïques ou d’éolien.

En août 2011, elle était de 9 % du coût de la consommation ;

Elle en pèse aujourd’hui  21,5 %.

À ce rythme, elle  représentera la moitié de notre facture dans trois ans !!!!!!!!!

On est parti joyeusement  sur la belle voie rectiligne tracée par les taxes sur les carburants.

Puis vient enfin, toute menue, toute discrète, la CTAE, Contribution Tarifaire d’Acheminement Electrique car, contrairement au boucher vendeur d’escalope, EDF vous apporte votre achat à domicile contre la modeste somme de 50 euros par an.

C’est alors que  surgit la TVA.

Sur la consommation, au  prix fort de 20 % : là aussi, c’est courant !

Mais également sur les taxes ! Chez EDF, les taxes sont taxées !

À 20 % (CSPE, TFCE) ou à  5,5 % (CTAE)!

Et le meilleur pour la fin:

EDF prélève un pourcentage de tout ceci, 1% , pour son CE

(Comité d’ Entreprise) c’est à dire uniquement pour

la CGT et le parti ….

Elle pas belle la vie pour certains ?

Mais  nous sommes dans une République égalitaire !

Impigeable, mais poétique, vous dis-je …

13 mai 2016 Posted by | EDF | | 6 commentaires