Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Bonne nouvelle pour les migrants

image

Photo : http://www.rooshv.com/how-the-camp-of-the-saints-predicted-the-migrant-destruction-of-europe

Difficile pour le pékin moyen d’y voir clair entre les compétences relevant de l’Europe et celles propres à notre pays. Qu’il s’agisse d’ailleurs de règlementations relatives à l’immigration ou à tout autre domaine, l’Europe omniprésente a généralement le dernier mot…ou bon dos.

En matière d’immigration par exemple, si l’on en croit le magazine Valeurs actuelles du 13 juillet 2017, le 12 novembre prochain sera la date de la fin de l’état d’urgence en France, date imposée par Bruxelles et plus précisément par les accords de Shengen. Ce n’est donc pas, contrairement à ce que l’on pourrait penser, une décision de l’Etat Français. La France, conformément à ces accords ne peut prolonger le délai au-delà de 2 ans. Délai qui, entre nous, s’apparente davantage à une mesure apaisante vis à vis de l’opinion publique plutôt qu’à une réelle disposition dont l’efficacité pour protéger le territoire est mise en doute par certains. Et, si d’aventure, un nouvel attentat islamiste se déroulait à quelques jours de l’expiration dudit délai ?

Quoi qu’il en soit, l’état d’urgence annulé, cela signifie un relâchement des contrôles aux frontières et notamment celles avec l’Italie. Ces contrôles, effectués 24 h sur 24, se sont avérés jusqu’à présent efficaces. Mais qu’en sera-t-il de cette efficacité quand nos policiers et douaniers de la PAF (Police de l’air et des frontières) ne pourront plus opérer que 6 heures d’affilée comme l’exige Bruxelles en dehors de tout état d’urgence  ?

Cette règlementation absurde comme l’indique le journaliste de Valeurs actuelles conduirait d’ores et déjà l’Etat français à inclure dans son droit plusieurs mesures de l’état d’urgence, comme rétablir les contrôles pendant 12 heures au lieu de 6. Mais me direz-vous, que se passera-t-il pendant les 12 autres heures ? Nouvelle absurdité !

Je retiens de cet article qui m’a inspiré ce billet que les portes de notre pays vont s’ouvrir en grand dès la fin de l’année. Toujours selon l’hebdomadaire, ce serait 250.000 clandestins qui entreraient chez nous en direction de Paris, de Calais où vers des lieux d’accueil à définir !

La politique d’accueil des migrants va donc s’appliquer comme prévue par L’Europe avec la bénédiction de ses dirigeants. D’ailleurs, Macron n’a-t-il pas affirmé :

Le devoir de l’Europe est d’offrir l’asile à ceux qui sont persécutés et demandent sa protection [ …] dans ce contexte la France doit prendre sa juste part dans l’accueil des réfugiés”.

L’arrivée massive de ces réfugiés (clandestins ?) sur notre sol n’est donc pas la seule conséquence malheureuse des conflits au Moyen Orient et en Afrique mais une réelle opportunité (dessein ?) pour les gouvernants européens qui œuvrent discrètement à des fins inavouées dont certaines sont bien identifiées (utilisation d’une main d’œuvre à bas coût  [320.000 emplois sont non pourvus en France], entretien d’un climat de peur propice à la diminution des libertés individuelles et au renforcement du marché de la sécurité, rajeunissement et brassage de la population etc.).

Si vous ne comprenez pas toujours les choses, rappelez-vous la citation de Nicolas Murray Butler, Président de la Pilgrim Society :

« Le monde se divise en trois catégories de gens : un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité. »
Publicités

20 juillet 2017 Posted by | Migrations | | Un commentaire

L’Europe a une politique migratoire. Mais a-t-elle une politique sociale ?

image

Photo : http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Fonds-europeens/Les-nouveaux-fonds-europeens-periode-2014-2020/Le-Fonds-Asile-Migration-Integration-FAMI-et-le-Fonds-Securite-Interieure-FSI

Je cite textuellement les propos de Nouvelle Europe (1) :

A travers ses nouveaux fonds (« Fonds Asile, Migration et Intégration » [FAMI] et « Fonds Sécurité Intérieure » [FSI]), l’Union européenne souhaite réaffirmer l’efficacité de sa politique migratoire. Une ambition concrétisée par une hausse des moyens disponibles, par une présence accrue des Etats membres et par une adaptation face aux enjeux actuels.

6,9 milliards d’euros. C’est le montant du budget que l’Union européenne consacre aux enjeux migratoires pour la période 2014-2020. Proposés, débattus et votés entre 2014 et le début de l’année 2015, les règlements promettent une politique migratoire inscrite dans la continuité de son engagement depuis près de 20 ans tout en s’adaptant aux impératifs de l’actualité. Soucieuse de préserver l’intégrité de son territoire tout en apportant confort et sécurité à ses citoyens et soucieuse de rester attractive pour l’étranger, l’Union européenne a, avec cette nouvelle échéance, refondu son système de financements et éclairci ses ambitions. Et pour ce faire, elle a augmenté de manière significative les moyens financiers passant de 4,7 milliards d’euros à 6,9 milliards. « Cette augmentation souligne l’importance de ce domaine politique au niveau de l’UE et permet d’assurer un soutien adéquat pour construire une Europe plus ouverte et sûre », précise Natasha Bertaud, porte-parole pour les affaires intérieures et la migration à la Commission européenne”.

Au moment où on nous annonce qu’il va falloir de nouveau serrer la ceinture (baisse des remboursements de sécurité sociale, augmentation des taxes), pendant que 8 millions de nos compatriotes vivent en-deçà du seuil de pauvreté et qu’un nombre grandissant d’entre eux dorment dans leur voiture ou dehors, tandis que d’autres (les sans dents) faute de mutuelle ont abandonné tous recours aux soins, il est réconfortant de constater que l’Union européenne se met en quatre pour améliorer le sort des étrangers qui ont envahi son territoire. Tant de sollicitude suscite l’admiration !

La Commission européenne (un collège hétéroclite de cols blancs irresponsables “recommandés” par les états membres) préparerait le chaos qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. La démarche est limpide : un nouvel ordre mondial, visant à créer la zizanie et en tirer profit, est en marche ! Combien de temps encore avant que les opprimés ne se réveillent ?

Ci-dessous un court enregistrement vidéo/audio dont je n’ai pu vérifier la date. Source : https://gloria.tv/video/SZHg2 jYtQSNh2UcvdZhek3C8P

 

 

(1) « Groupe de réflexion sur l’actualité européenne plus spécifiquement consacré à une Europe élargie et a son voisinage ». Un projet porté par 30 jeunes européens de 15 nationalités différentes.

http://www.nouvelle-europe.eu/fonds-de-migrations-europeens-2014-2020-plus-de-moyens-pour-une-gestion-simplifiee-partagee-et

Le lien court pour partager le billet : http://wp.me/pIh7o-19S

29 décembre 2016 Posted by | Migrations, Primes au retour | 3 commentaires

La gentillesse a des limites. Il faut savoir dire Stop !

Photo : http://www.nytimes.com/2015/09/05/world/europe/migrant-crisis-hungary.html?_r=0

L’Europe, par la force des choses, après que le grand Satan Américain est allé semer le désordre au Moyen-Orient, n’a pu stopper le flux des migrants qui pourtant à l’origine était bien contrôlable. Au fil du temps, devant la passivité de la Communauté européenne où l’entente entre les états membres s’applique prioritairement à la recherche du profit, des millions de réfugiés ont envahi notre continent. L’Allemagne en a accueilli un grand nombre et s’aperçoit aujourd’hui de son erreur. Notre pays, à son tour, impose aux maires d’en accueillir 30.000 mais la plupart de nos concitoyens n’en veulent pas. Sont-ils pour autant condamnables eux qui ont été élevés pour la plupart dans les principes de charité chrétienne ?

Quand le cœur qui vous pousse à la générosité et à l’hospitalité s’oppose à la raison qui vous incite à réfléchir et calculer, que faut-il faire ?

Le père jésuite Henri Boulad qui officie en Égypte nous apporte la réponse dans une homélie pleine de bon sens mais qui ne manquera pas de choquer plus d’une âme charitable.

 

20 septembre 2016 Posted by | Accueil, Migrations | | Laisser un commentaire

Migrants : quand l’Etat décharge ses responsabilités sur les maires puis sur les particuliers

iVue aérienne d'un camp de fortune comme des conteneurs (arrière) sont mis en place pour accueillir plusieurs centaines de migrants vivant dans ce qui est connu comme la «jungle», un camp tentaculaire sordide à Calais, Nord de la France, le 17 Janvier 2016. REUTERS / Pascal Rossignol IMAGES TPX DU JOUR - RTX22RMK

Photo : http://www.macleans.ca/news/symbol-of-migrant-crisis-calais-camp-set-for-destruction/

Accueillez les migrants qu’ils disaient. Voilà une idée qu’elle est bonne ! dixit Coluche. D’autant que, comme le montre “Valeurs actuelles” N° 4161 du 25 au 31 août 2016, ça ne coûte pas grand chose à la collectivité (voir l’article ci-dessous). Et, si en plus vous avez la bonne idée de prêter une pièce de votre habitation à l’un de ces pauvres hères chassé de chez lui par le Grand Satan américain, l’Etat français vous donnera une petite prime annuelle de 1.500 euros. Si, si, ce n’est pas une blague. Si vous en doutez cliquez sur ce lien. Emmanuelle Cosse, dont on s’interrogeait sur l’activité de son récent ministère, est bien au travail.

Et pendant ce temps-là … Macron abandonne son maroquin et “prend[s] la mer” (sic). Cap sur la Syrie ? Sourire

 

cout migrants

2 septembre 2016 Posted by | Coût, Migrations | 3 commentaires

Accueil des migrants en Bretagne, des maires en veulent, mais les bretons ?

bretonconverti

Photo : http://www.breizh.info/

La Presse nationale et les médias n’en parlent pas. Beaucoup de Bretons, peuple accueillant s’il en est, ne veulent pas recevoir les migrants… près de chez eux. Je ne pense pas que cela tienne à une forme de racisme. Face à la vague migratoire gigantesque qui s’est abattue sur l’Europe en 2015, l’Etat français, dans un élan de solidarité à l’image de l’Allemagne, s’est lancé lui aussi dans une opération humanitaire sans demander au peuple si cette décision était de nature à lui convenir. Sans doute redoutait-il un NON majoritaire si la question avait été posée sous la forme d’un référendum. Un NON dangereux qui aurait pu être interprété aussi comme un rejet de la politique menée par M. Hollande depuis 2012. En se passant de l’avis du peuple, nos gouvernants ont commis deux erreurs : mépriser les gens qui ne sont utiles qu’en période électorale et se mettre à dos ces gens à qui on impose un voisinage dont ils ne veulent pas.

Bien que selon l’INSEE  “En 2011, la part des immigrés dans la population bretonne reste une des plus faibles des régions françaises”, leur installation se fait progressivement dans nos cinq départements. 48 soudanais par ci, 40 syriens par là, 27 de nationalités inconnues à Beg Meil, les immigrés s’installent à la demande des préfets et des maires. Plusieurs villes ou villages sont volontaires : La Guerche-de-Bretagne, Lorient, Plouzané, Le Relecq-Kerhuon, Carhaix, Riec sur Belon, Hennebont, Vannes, etc. Pour savoir si votre maire est favorable à l’accueil des migrants cliquez ICI. Pour voir la carte des communes de Bretagne qui accueillent les migrants (Carte breizh.info) c’est ICI.

S’il semble plus facile d’afficher sa volonté d’accueillir quand on est maire (attention néanmoins aux prochaines municipales), l’opposition locale à l’installation des migrants est plus discrète. Elle se murmure mais ne donne pas lieu à des mouvements spontanés. Les maires peuvent organiser des consultations sur leur commune mais ils restent prudents. On peut les comprendre. Les manifestations qui ont eu lieu à Brest, Quimper ou Pontivy n’ont pu se dérouler que grâce au soutien de l’ ADSAV (Parti de l’indépendance bretonne) qui semble, pour l’instant, le seul « refus » exprimé à la progression des migrants dans notre région.

Si vous souhaitez être informé(e) autrement que par le Télégramme et Ouest France, voici trois sites qui surveillent de près les mouvements migratoires en Bretagne.

L’ Adsav : http://blog.adsav.org/

Breizh-info : http://www.breizh-info.com

Breiz Atao : http://breizatao.com/

 

22 janvier 2016 Posted by | Migrations | | 2 commentaires

A Calais, au camp N° 2 doté de berceaux, droit d’asile = droit du sol.

Les migrants

Photo : AFP retouchée et trouvée sur : http://cqborderouge.blog.sfr.fr/2015/09/les-migrants.html

Je vous propose un texte qui résume parfaitement la situation engendrée par l’arrivée des migrants sur notre sol et en Europe. M. D’Orcival, son auteur, est chroniqueur à l’Hebdomadaire « Valeurs actuelles” journal de Droite qui n’a plus droit, pour cause de crime de lèse majesté, aux subventions que l’Etat accorde généreusement à la Presse. (Etonnamment, “Le Figaro” qui n’est pas réputé pour être la référence des lecteurs de Gauche, continue, lui, à en bénéficier. A titre d’exemple, il a reçu pour l’année 2013 16.500.000 €. Nos gouvernants savent parfois faire preuve de magnanimité, mais je ferme là cette parenthèse).

Dans l’éditorial proposé, M. D’Orcival dresse un tableau parfaitement réaliste de la situation et soulève les questions de bon sens pour lesquelles nos élites sont toujours en panne de réponses. Pendant ce temps, les flots de migrants se poursuivent et on continue d’accueillir. Jusquà quand ?

Le texte (une page) est ici : https://www.dropbox.com/s/gaf5f1e9y8mh26v/Editorial%20de%20M%20Dorcival%20de%20Valeurs%20actuelles%20140116.pdf?dl=0

Pour celles et ceux qui considèrent que, comme les accidents, ça n’arrive qu’aux autres, voyez cette vidéo qui ne circule pas dans les médias français et qui fait peur.

 

15 janvier 2016 Posted by | Migrations | | Un commentaire

Le sénateur a dit la vérité, il doit être exécuté !

"L’immigration d’aujourd’hui, c'est les terroristes de demain !" : le plaidoyer du sénateur Masson enchante le FN

Photo : Public Sénat

Un ami internaute vient de m’adresser la vidéo que je vous invite à visualiser sur Youtube (voir le lien plus bas pour y accéder). Au-delà de tout esprit polémique, il est intéressant de noter que même au Sénat, qui n’est plus à Gauche, il est difficile de défendre un point de vue que la majorité ne partage pas. Il apparait même de plus en plus délicat de s’exprimer dès lors que l’on s’écarte de la pensée unique que je qualifie de politico-mediatico-parisienne. Il est peu probable qu’un tel discours au fin fond de l’Ardèche ou même de la Corrèze provoque un tel tollé. Je pencherai plutôt pour des applaudissements. Je vous laisse juge et vous invite à donner votre avis sur l’intervention du sénateur Jean-Louis Masson (1) dans la rubrique « Laissez un commentaire » du blog.

https://youtu.be/0WyrJQpG1yw

(1) Contrairement à ce que l’on pourrait penser, M. Masson n’est pas du FN mais du parti « Démocratie et République ».

18 octobre 2015 Posted by | Migrations, Politique | , | Un commentaire

Gradation dans l’horreur – Jusqu’où les journalistes peuvent-ils aller pour choquer?

TOPSHOTS GRAPHIC CONTENT A Turkish police officer stands next to a migrant child's dead body off the shores in Bodrum, southern Turkey, on September 2, 2015 after a boat carrying refugees sank while reaching the Greek island of Kos. Thousands of refugees and migrants arrived in Athens on September 2, as Greek ministers held talks on the crisis, with Europe struggling to cope with the huge influx fleeing war and repression in the Middle East and Africa. AFP PHOTO / DOGAN NEWS AGENCY = TURKEY OUT =

Photo : Dogan News Agency (Doğan Haber Ajansı en turc)

 

Le 3 septembre 2015 le Figaro.fr (Tech & Web) publiait sur son site l’article “Comment la photo d’Aylan s’est propagée sur les réseaux sociaux”.

C’est Nilüfer Demir une photographe turque qui est à l’origine du cliché de cet enfant syrien de 3 ans retrouvé mort mercredi 2 septembre 2015 au matin sur une plage de Bodrum, en Turquie. La photographe travaille pour l’agence la Dogan News Agency (Doğan Haber Ajansı en turc). Grâce aux médias et aux réseaux sociaux, cette photo a fait le tour du monde et a suscité un sentiment d’horreur et d’indignation parfaitement justifié. Elle a déclenché une prise de conscience (une opportunité ? une obligation ?) de la part de plusieurs états européens comme la France et l’Allemagne qui, jusque-là réservés, ont brusquement décidé d’ouvrir leurs frontières aux immigrés.

Depuis, l’Allemagne, devant le flot torrentiel des “migrants” s’est ravisée (1 million seront comptabilisés en Europe cette année). Quoi qu’il en soit, on a pu mesurer l’impact de l’image sur la sensibilité des gens. Grâce à Dieu, les consciences se réveillent parfois avec fulgurance; on se souvient de la petite fille brûlée au napalm en 1972 ou de l’enfant soudanais observé par un rapace en 1994. Ces deux photos avaient aussi ravivé les consciences. Mais toutes les images atroces d’enfants n’ont pas la même stimuli et toutes, apparemment, ne peuvent pas être publiées. C’est le cas de celles relatives aux enfants (chrétiens ou musulmans) assassinés par Daech. Une seule de ces photos comme celle ci-dessous aurait pu et dû être diffusée avec le fervent espoir de déclencher une puissante réaction médiatique et une action internationale d’envergure contre ces fous de d’Allah. Il n’en a rien été ! Daech décapite comme on ouvre des boîtes de conserve et l’opinion mondiale ne s’en émeut pas outre mesure !

Pour être efficiente, l’horreur dans certaines situations doit être acceptable ou arriver tout simplement au bon moment. 

 

 

Petite fille décapitée

Photo: Daech ?

22 septembre 2015 Posted by | Migrations, Naufrages | , | 2 commentaires

Un raz de marée de migrants déferle sur l’Europe

EUROPE: le « partage » des migrants fait débat

Photo : http://times24.info/europe-le-partage-des-migrants-fait-debat/

C’est un véritable raz de marée de migrants qui s’abat depuis quelques semaines sur L’Europe. Les jours derniers le phénomène a pris une ampleur inquiétante (hier 8.000 personnes sont arrivées en Macédoine et 40.000 sont attendues ce weekend en Allemagne). Les autorités européennes se sont mobilisées tardivement et agissent dans la précipitation.

Les migrants, en nombre, affichent une force et une détermination difficilement canalisables sauf par la violence que la plupart des pays de l’Union européenne refusent d’employer à l’exception de la Hongrie qui se montre particulièrement agressive et inhumaine à leur égard (matraquage à l’aveugle, jets de sandwiches…).

Il faut donc composer avec eux ou sortir les kalachnikov (on a vu justement en Hongrie l’inefficacité des murs de barbelés). Les migrants sont prêts à tout pour joindre leur eldorado (L’Allemagne, le Royaume-Uni et la France). Certains passent même par la Russie  et entrent en Finlande.

Clin d’œil de l’Histoire, c’est l’Europe qui a colonisé le monde pendant des siècles qui se trouve à son tour envahie. Les bouddhistes appellent cela le retour de balancier.

Philosopher me direz-vous c’est bien joli mais comment arrêter ces nouveaux envahisseurs qu’il faut nourrir loger et occuper. Dans l’urgence on trouve toujours des solutions même bancales. On  trouve aussi de bonnes âmes et de l’argent qui manquait jusqu’à lors. Mais au-delà des besoins immédiats que l’on peut plus ou moins satisfaire, c’est une vision du long terme qu’il va falloir élaborer. Notre modèle social et culturel basé sur l’abondance de biens, l’individualisme et l’exclusion des plus démunis va se trouver ébranlé. Une catastrophe pour certains, une chance pour d’autres mais dans tous les cas l’assurance d’une somme de problèmes dont on ne pourra pas se soustraire et qui va obliger à penser et agir autrement.

 

11 septembre 2015 Posted by | Migrations | 2 commentaires