Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Les Français : politique et moralité

Ferrand et sarnez cartonnent

Photo : du Canard enchaîné du 14 juin 2017.

A la manière d’un raz de marée qui balaie tout sur son passage, la vague Macron du premier tour des législatives a nettoyé les vieux partis Socialistes et Les Républicains écrasant “en même temps” sur son passage scrupules et probité.

Comment expliquer les deux poids deux mesures des Français à l’égard de Mrs. Fillon et Ferrand ? Certes, le premier se présentait à une élection présidentielle et le second à une législative. Certes le premier a aussi obtenu des voix malgré ses casseroles mais que le second soit plébiscité presque à 52% à Motreff (petit bourg du Finistère où le citoyen Ferrand à voter) malgré la mauvaise Presse dont il a été l’objet, il y a quelque chose de choquant au royaume de la gouvernance. La moralité n’aurait-elle plus sa place en politique ? On pourrait le croire diront certains dès lors qu’il faille recourir à la loi pour remettre quelques uns dans le droit chemin. La haine des anciens partis politiques qui ont régulièrement abusé les Français pendant des décennies serait-elle aussi aveugle pour ignorer ce que sont honneur et honnêteté ?

Qu’un homme politique défende les intérêts de son employeur et, par là même les siens, on peut le concevoir mais qu’un ensemble d’électeurs le choisisse malgré les lourds soupçons qui pèsent sur lui, cela dépasse l’entendement.

Les électeurs de Motreff et de la 6ème circonscription du Finistère n’ont certainement pas écouté les médias ni lu l’article du Canard enchaîné du 7 juin 2017 (voir ci-dessous) qui ne laisse planer aucun doute sur les activités très intéressées de M. Ferrand en faveur des Mutuelles de Bretagne dont il a été 19 ans le Directeur général.

Triste spectacle d’une démocratie décadente où les élus profitent sans vergogne de leur position et où le peuple incrédule ne juge que sur les apparences.

Ferrand et les Mutuelles de Bretagne

 

 

15 juin 2017 Posted by | Affairisme, Politique | | 3 commentaires

La prescription pénale ramenée à 12 ans pour les délits financiers !

image

Photo : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/01/11/les-delais-de-prescription-penale-vont-etre-doubles_5060859_1653578.html

Bonne nouvelle pour les magouilleurs de la Finance. En pleine affaire Fillon, les députés ont voté le 11 février 2017 un amendement modifiant la prescription pénale.

Pour les abus de biens sociaux, les détournements de fonds et les autres délits financiers, les délais de prescription ne partiront plus désormais de la date où ils ont été découverts mais à compter du jour où ils ont été commis. Une manière de s’en éloigner le plus possible facilitée par un nouveau délai qui ne pourra plus excéder 12 ans. Une aubaine pour nos Madoff en herbe qui souhaitaient enterrer rapidement leurs vieilles affaires !

Dans le cas de Pénélope Fillon, par exemple, les enquêteurs ne pourront plus revenir sur la période 1998 – 2005.

Curieusement, dans cette loi, toutes les autres infractions voient leurs délais de prescription doublés. Bizarre non ? De là à penser que les députés auraient voulu venir en aide à des petits copains inquiets comme l’affirme “le Canard” du 15 février 2017 (voir ci-dessous), c’est prêter de mauvaises intentions à nos représentants dont on connait la probité exemplaire..

 

Parlement

 

20 février 2017 Posted by | Affairisme, Politique | | 6 commentaires