Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Reprise de mes billets – Macron a été élu par défaut et par 1 Français sur 5 !

image

Photo : http://www.bbc.com/news/world-europe-37221220

Chers fidèles followers, ce petit mot pour m’excuser du silence assourdissant dont j’ai fait preuve ces dernières semaines. A ceux qui se sont inquiétés pour ma santé, je les rassure, mon état général n’est pas en cause bien que les séquelles de ma chute de 2014 continuent de m’embarrasser sans m’empêcher pour autant de pianoter. Aux autres fidèles, je pense qu’ils ont deviné qu’un surcroît de tâches et d’activités pouvaient expliquer mon mutisme. Ils ont vu juste.

Depuis mon dernier billet qui remonte au 3 mai dernier, les sujets d’actualité n’ont pourtant pas manqué et j’avais bien sûr pour chacun d’eux un point de vue à exprimer. Ce silence m’a permis de constater néanmoins que la richesse (abondance ?) de l’Actualité est ainsi faite qu’elle nous permet de passer d’un évènement à l’autre sans que l’on ait le temps de l’analyser comme il se devrait.  Noam Chomsky, le linguiste américain, considère que pour détourner l’attention du public et donc de l’empêcher de s’intéresser aux connaissances essentielles, il faut le noyer sous un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. Cette méthode est, selon lui, la première stratégie de manipulation des masses utilisée pour maintenir les gens dans l’ignorance et la médiocrité.

Pour ce qui nous concerne, nous Français, quelques évènements importants ont marqué ma période de mutisme. A l’occasion des présidentielles la Droite comme la Gauche ont implosé (explosé ?). Emmanuel Macron en a profité (à moins qu’il n’ait été téléguidé par je ne sais qui) pour tirer les marrons du feu, aidé par Marine Le Pen qui s’est “suicidée” publiquement au cours du débat télévisé qui opposait les deux impétrants. Certains se sont même demandé si elle ne s’était pas volontairement faite Hara-kiri devant des supporters abasourdis.

Quoi qu’il en soit, Emmanuel Macron est désormais aux commandes et c’est de lui et de ses copains que l’on va beaucoup parler pendant les prochains mois. Avec 66% des suffrages exprimés on pourrait penser que sa victoire ait été nette et sans bavures. En réalité comme l’indique le journaliste Raphaël Stainville dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles du 11 mai dernier, si l’on comptabilise les abstentions, les bulletins nuls et blancs, seuls 20.753.798 français ont voté Macron, soit environ 43% des inscrits. Pour ces votants, leur choix ne s’est pas fait par adhésion à sa personne ou son programme mais par rejet comme le montre une enquête IPSOS qui fait apparaître que 60% des votants Emmanuel Macron ont voté contre Marine Le Pen. Ce qui, après un rapide calcul, ramène le nombre de vrais “Macronistes” pur jus à 8.301.519. Soit 17,45% des français inscrits sur les listes électorales (47.581.118).

On comprend mieux l’enthousiasme modéré des Français le soir de sa victoire et le scepticisme des commentateurs politiques sur la durée de son état de grâce. Mais comme disent ces derniers, laissons-lui le temps de prendre ses décisions avec ou sans l’opposition des députés dont la Chambre “macroniste” est annoncée largement majoritaire. Gageons néanmoins qu’avec si peu de supporters et l’emploi de la manière forte (les ordonnances) le succès du vainqueur soit de courte durée.

 

9 juin 2017 Posted by | Elections, Politique | | 2 commentaires

Avec un peu de retard, Présidentielles 2017 premier tour : les résultats par département

La carte que je vous propose ci-dessous a été fournie par le ministère de l’intérieur. Au premier coup d’œil deux choses m’ont frappé qui montrent que les apparences sont parfois trompeuses et qu’un bon croquis n’est pas toujours préférable à un long discours. Il s’agit d’une part de la fracture du pays en 2 blocs est/ouest et d’autre part des couleurs choisies par les graphologues du ministère.

Une personne se réveillant après un comas de 5 ans, ou plus, pourrait penser que la Gauche occupe l’ouest du pays et la Droite l’est. Ce choix de couleurs ne semble pas dû au hasard, notamment pour ce qui concerne Emmanuel Macron. Pourquoi le rose, d’ordinaire réservé aux socialistes, et pas l’orange utilisé ici pour représenter les succès de Jean-Luc Mélenchon ? Pourquoi pas non plus un parme qui résulte du mélange bleu/rose ? Macron serait-il toujours de Gauche aux yeux des gouvernants ? S’agit-il d’un choix délibéré exprimant la nostalgie du passé ? Curieux non ?  Pour Marine Le Pen, il n’y a rien à dire, le bleu marine convient parfaitement.

Concernant en revanche la coupure de la France en 2 blocs presque égaux on pourrait penser qu’à l’ouest il n’y a que des macronistes et à l’est des Lepénistes. En réalité si il y a comme le disent les spécialistes, 2 France qui s’affrontent, ces 2 camps de supporters ne sont pas géographiquement opposés et difficilement représentables en se basant uniquement sur les départements.

En effet, comment représenter l’opposition villes-campagnes ? France d’en haut- France d’en bas, européens convaincus et ardents nationalistes, les élites dominatrices et le peuple des sans-grade ? Cette réelle fracture de la population française est bien moins facile à croquer que la sempiternelle opposition Gauche/Droite et ne se résume pas à un simple antagonisme. Elle est bien plus complexe et comme le dit le journaliste Eric Brunet dans une chronique récente : “Chacun sait qu’on ne peut plus réduire l’électeur de Marine Le Pen à un beauf obtus,éructant et revanchard. Chacun sait que l’électeur de Macron n’est pas forcément un démocrate humaniste sophistiqué, bienveillant et désintéressé.”

Quoi qu’il en soit, l’issue du second tour apparait très incertaine et les scores des deux qualifiés risques d’être serrés…à moins que les alliances, les consignes de vote, les bulletins blancs et les abstentionnistes repentis viennent perturber le pronostique 60-40 en faveur de Macron.

Plus que 4 jours avant le changement dans la continuité ou le grand saut dans l’inconnu.

 

image

1 mai 2017 Posted by | Elections, Politique, Présidentielles | 2 commentaires

Présidentielles 2017 1er tour : les résultats à Pont-Scorff

Le vote des scorvipontains est conforme aux résultats nationaux. Une seule différence à Pont-Scorff, Mélenchon passe de peu devant Fillon.

(Source : ministère de l’intérieur)

image

30 avril 2017 Posted by | Elections, Politique | , | Un commentaire

Législatives 2017 : les politiques cherchent à se recaser

image

Photo : Législatives 2012 – https://www.youtube.com/watch?v=6nbxxpeEa6c

En s’inspirant du fabuliste Jean de La Fontaine dépeignant la discrétion du laboureur en fin de vie lorsqu’il s’adresse à ses enfants, on pourrait parodier la situation en l’appliquant à nos responsables politiques actuellement inquiets pour leur avenir en disant : de grands politiques sentant leur fin prochaine, sans témoin, allèrent voir Macron et Le Pen.

Le Canard enchaîné du 26 avril 2017 rapporte en effet que Dupont-Aignan est entré en négociation avec le FN sur le mode Bayrou-Macron en espérant conserver sa circonscription gelée par les Frontistes. Ce serait aussi le cas à Paris des socialistes Jean-Marie Le Guen ( Secrétaire d’État à la Francophonie) et El Khomeri (Ministre du Travail) voir l’article ci-dessous.

Dans l’incertitude de l’entre-deux-tours de nombreux politiques sont en pleine dépense d’énergie pour ne pas se retrouver à la rue. Je l’avoue, cette inquiétude du lendemain qui les rend prêts à toutes les compromissions est un délicieux moment de jubilation que je savoure tous les 5 ans mais qui hélas est bien trop court.

La loi sur le non cumul des mandats va de son côté permettre à certains de se retirer avec élégance dans leur mairie ou département; mais beaucoup n’auront pas cette chance. Quand on sait par ailleurs que les macronistes veulent que leurs futurs députés soient encartés “En marche!”, le retournement de vestes chez certains députés LR et socialistes risque d’être douloureux. Si on peut s’attendre donc à un renouvellement important des têtes sur les bancs de l’Assemblée, on y observera aussi des changements de place amusants.

Notre quotidien en sera-t-il amélioré ? Rien n’est moins sûr.

Combines électorales législatives 2017

 

 

28 avril 2017 Posted by | Elections, Politique | | 2 commentaires

La politique, un éternel recommencement

débat entre François Hollande et Nicolas Sarkozy

Photo : http://www.lemonde.fr/

Nul besoin d’être fin politologue pour comprendre que les jours de notre Président sont comptés. 14 mois plus une réélection (?) pensent les plus optimistes; un seul mandat pour ceux qui attendent désespérément un changement…mais pas avec lui ! Quant aux plus exaspérés, ils prient pour une démission voire un évènement majeur qui hâterait son départ.

M. Hollande nous avait pourtant beaucoup promis (revoyez son programme). Mais celles et ceux qui ont voté pour lui ignoraient qu’il augmenterait les impôts, réduirait les allocations familiales et chômage, imposerait les terres réservées en héritage à la famille et s’attaquerait au code du travail. Ce n’était pas dans le programme, ils ne pouvaient pas savoir ! Ils avaient tout simplement oublié que les promesses, même socialistes, sont faites pour séduire et non pour être tenues. Ils ne s’attendaient pas non plus à ce qu’un gouvernement socialiste applique des mesures aussi libérales ! C’était compter sans cette machine à broyer l’homme appelée la mondialisation.

Pendant ce temps, à Droite, on pense déjà à la succession du pouvoir et l’on s’agite beaucoup en vue des Primaires de novembre. Les candidats sont de plus en plus nombreux (la place doit être bonne). Avec une grande justesse leurs arguments préélectoraux décrivent les maux dont souffre notre société. Le diagnostique est toujours précis, malheureusement les remèdes annoncés restent des vœux pieux. Leurs catalogues de dispositions “nouvelles” se déploient avec la même conviction que celle affichée par M. Hollande dans son discours du Bourget en 2012. Fini les taxes, et le libéralisme à tout va. Dès 2017 on rasera de nouveau gratis et le bonheur des français ne sera qu’une question de semaines, le temps pour le nouvel impétrant de “rentrer dans l’habit présidentiel”. Une rengaine bien connue.

Vous laisserez-vous duper une nouvelle fois ? Pour moi ce sera non ! Dire qu’il y a déjà des gogos qui scandent “Bruno c’est le renouveau”. Sont-ils ignorants à ce point ? Ne voient-ils pas qu’ils vont être bernés comme l’ont été tous les supporters inconditionnels des candidats avant eux ? Si le vote blanc doit avoir un jour une place reconnue dans nos scrutins, c’est à partir de 2017 qu’il l’obtiendra. Quand les abstentionnistes (50 % des inscrits) auront la bonne idée d’apporter leurs bulletins blancs, le pays connaîtra enfin une issue au partage du pouvoir par la Droite et la Gauche.

Nous scruterons donc avec grand intérêt la réaction de nos compatriotes dans 14 mois mais il y a fort à parier que, même moins nombreux, ils seront encore éblouis par le miroir aux alouettes des élections. Ils tomberont de nouveau dans le piège du bipartisme soigneusement tendu par nos politiques, et, hélas, le cortège des désillusions reprendra sa ronde. A moins, qu’à l’occasion d’un revirement toujours possible, le FN …

11 mars 2016 Posted by | Elections, Politique | Un commentaire

Le vote des étrangers – Certains y pensent encore !

benoit-hamon-faux-cul

Photo : http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/gauche-de-la-gauche-le-bal-des-faux-culs/

Sa faible popularité, les échecs électoraux, le climat social auxquels s’ajoute maintenant la vague migratoire qui submerge l’Europe ont conduit le Président Hollande  à écarter sagement (et définitivement ?) de son projet de 2012 le droit de vote aux étrangers. Mais la promesse est encore présente dans l’esprit de beaucoup de ses camarades dont le p’ ti Zef Benoît Hamon et son copain Daniel Goldberg. Le premier nommé, dans le camp des frondeurs depuis son éviction du gouvernement, a profité de la révision constitutionnelle pour tenter d’y insérer un article ouvrant ce droit. Le second a sorti une déclamation en faveur de ce qu’il appelle une “espérance démocratique”.

Malgré 67 voix favorables sur 170, l’amendement a été rejeté ! Ouf ! Bien tenté quand même. Voir ci-dessous l’article du Canard enchaîné en date du 17 février 2016.

 

Droit de vote aux etrangers

25 février 2016 Posted by | Elections | | Laisser un commentaire

Le Drian a oublié de mentionner “PS” sur son affiche de campagne parait-il

En jaune et noir: pas question pour le populaire ministre (PS) Le Drian d'afficher son héritage socialiste pour les régionales, alors que son parti est au plus bas dans les sondages. Photo AFP 

Photos : AFP (reprise par Le Dauphiné) et France Info.

C’est sûrement un oubli !! Je ne vois pas très bien pourquoi il aurait volontairement supprimé cette information. Clignement d'œil  Peut-être pensait-il que tout le monde est au courant qu’il est très proche du Président (de Gauche ?). Dès lors cette mention effectivement pouvait être omise. Pendant ce temps-là chez les républicains, Sarko, récemment, a exigé qu’une affiche soit réimprimée parce que son nom ne figurait pas en gros caractères. Allez comprendre quelque chose !

En relayant cette “omission” que toute la Presse à reprise en choeur, je dois vous l’avouer, je n’ai pas pu la vérifier faute de l’avoir trouvée sur le Net. Mauvais travail de journaliste en herbe me direz-vous ! C’est quand même bizarre, même en fouillant dans les sites sympathisants, cette affiche reste introuvable. Sur plusieurs de ces sites qui en parlent on voit le candidat photographié autour de paniers d’huîtres mais de photo de l’affiche que nenni !

Si une âme charitable pouvait me l’adresser je lui serais infiniment reconnaissant.

9 novembre 2015 Posted by | Elections, Politique | , | 3 commentaires

Les chevaux s’impatientent dans leur stalle

Fichier: Steeple-chase (1257926029) .jpg

Photo : https://en.wikipedia.org

Bien que le Grand Steeple-Chase de mai 2017 (comprenez les élections présidentielles) soit encore bien loin, les écuries (partis politiques) et les bookmakeurs (médias) ont déjà commencé à galoper. Du côté de l’écurie socialiste, les sociaux libéraux sont en congrès et le président à la bougeotte. Il passe le plus clair de son temps dans des voyages à la rencontre du peuple d’en bas qui semble ravi par cette opération de séduction; on voit même des gens se bousculer pour lui serrer la main !  Côté opposition, l’ancien président en fait autant et anime des conventions. Les spectateurs (électeurs) qui estiment à juste titre que ces tours de chauffe sont trop précoces, finissent par s’irriter et souhaiteraient qu’on s’ intéresse davantage à leur quotidien. Cependant ils ne rechignent pas à répondre aux divers sondages et pronostics dont sont friands les médias.

Bien malin celui qui actuellement trouverait à coup sûr celui qui enlèvera la timbale. En deux ans beaucoup de choses peuvent se passer (souvenons-nous de l’affaire DSK donné vainqueur haut la main et qui a chu tout près de l’arrivée à cause d’une pulsion sexuelle incontrôlée), mais malgré tout, il y a de fortes chances pour que le gagnant se trouve parmi les impétrants qui nous rebattent actuellement les oreilles. C’est pourquoi, moi aussi, je vais me lancer dans les hypothèses (*).

Parmi les vieux chevaux, il en est deux qui croient dur comme fer qu’ils seront à l’arrivée. Le Président sortant, tout d’abord qui à mon avis n’a aucune chance. Actuellement seul 1 français sur 5 lui accorde crédit tant la gouvernance depuis 2012 a été chaotique et ses prestations ubuesques. Il faudrait non pas un mais plusieurs miracles pour qu’il renverse la vapeur. De toute manière il a conditionné sa participation à une baisse significative du chômage qui parait bien irréaliste même d’ici à deux ans. S’il ne se représente pas, il n’y a actuellement aucune figure à gauche susceptible de reprendre le flambeau. Il n’y aura donc pas pour moi de socialiste à la tête du pays en 2017.
Lire la suite

5 juin 2015 Posted by | Elections, Politique | | Laisser un commentaire

Municipales : un scorvipontain inquiet

Suite à des rumeurs évoquant le maintien dans la course pour le second tour des municipales des 3 prétendants à la succession du maire sortant, un scorvipontain me communique  le papier qu’il a lui même adressé aux intéressés et que je vous livre in extenso.

image

De mon côté, je me suis livré à un petit calcul concernant la répartition des sièges dans cette hypothèse du maintien des 3 listes et, en me basant sur les chiffres connus du premier tour. Sauf erreur, toujours possible du fait du changement des règles de répartition des sièges assez complexes, cela donnerait pour un quotient électoral (rapport des suffrages exprimés/sur les 11 sièges restant à pourvoir) 1765/11 = 160 :

M. NEVANNEN 17 sièges dont 12 acquis à la majorité relative

M. LE PRIOL 3 sièges

M. COZIC 2 sièges

M. LE GAL 1 siège

En cas d’erreur n’hésitez pas à activer le lien Commentaire de l’article ci-dessous.

En tout état de cause, l’hypothèse du maintien des 3 listes opposées à celle du maire sortant, avec des chiffres analogues à ceux du premier tour, permettrait à messieurs Le Priol, Cozic et Le Gal de siéger aux côtés de leur adversaire. Ce résultat les mettrait, d’une part, dans des situations embarrassantes dans les conseils et ne manquerait pas, d’autre part, d’agacer leur supporters qui pourraient les taxer de vouloir satisfaire avant tout leur égo au détriment de leur volonté réelle de changement au sein de la commune.

Dès demain nous en saurons un peu plus……

24 mars 2014 Posted by | Commune, Elections, Politique | 5 commentaires

La crise …….. de confiance

           

Le choix des supporters des “petits” candidats battus au premier tour, de ceux qui attendent le second tour pour se prononcer ainsi que celui des protestataires qui se sont défoulés en votant Marine Le Pen ne sera pas aisé le 6 mai prochain. Entre deux mots, il faut parait-il choisir le moindre. C’est là que l’on se rend compte de la carence de nos institutions qui nous proposent de choisir entre une blanquette de veau et un ragout de mouton alors que notre préférence va vers le steak frites. Au final, l’heureux élu qui se vantera d’avoir été choisi à la majorité absolue n’aura obtenu dans les faits qu’une vingtaine de pourcents de sympathisants. Souvenez-vous de l’écrasante victoire à l’africaine de Chirac en 2002 face à Jean-Marie Le Pen (82,21 %). Il n’avait récolté que 19 % au premier tour. Une véritable arnaque !

Notre mode de scrutin présidentiel ne répond donc pas à l’attente d’un nombre important de nos concitoyens (ceux qui ne votent plus – plus de 10 millions !), ceux qui votent mais n’y croient plus – dont le nombre est incalculable). Cette situation n’est pas le fruit du hasard. Les législateurs de l’époque (1958) ont bien compris qu’il fallait canaliser les électeurs dans deux directions obligatoires afin que, quel que soit le résultat, un majorité se dessine. L’honnêteté aurait dû pousser ces mêmes législateurs à prendre en compte une troisième voie, celle de ceux qui rejettent le binôme imposé. Imaginez alors le verdict suivant sortant des urnes : Sarkozy 27% Hollande 28% Blancs 45% !! (saluons au passage les deux propositions avant-gardistes de M. Bayrou qui proposait dans son programme le vote blanc et le non cumul des mandats).

Comment alors choisir l’homme de la situation ? Bonne question ! Les réponses ne manquent pas et je suis sûr que vous avez les vôtres. Le malheur est que quelle qu’en soit leur nature, elles demandent aux politiciens des deux bords d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Impensable ! Le pouvoir leur appartient et ils se le partagent avec fougue et voracité depuis 30 ans. La sixième république appelée de ses vœux par M. Montebourg devra impérativement aborder la question du vote blanc et des modalités de son application.

En attendant, armons-nous…….de patience.

Quoi qu’il en soit, bien qu’il y ait trois choix possibles le 6 mai prochain, il est fort probable que le scrutin se limite au final à une alternative comme l’affirme l’humoriste Régis Mailhot : voter Nul (pas très flatteur pour les postulants) ou Blanc.  Sourire

26 avril 2012 Posted by | Elections, Politique | | 2 commentaires