Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

Avec un peu de retard, Présidentielles 2017 premier tour : les résultats par département

La carte que je vous propose ci-dessous a été fournie par le ministère de l’intérieur. Au premier coup d’œil deux choses m’ont frappé qui montrent que les apparences sont parfois trompeuses et qu’un bon croquis n’est pas toujours préférable à un long discours. Il s’agit d’une part de la fracture du pays en 2 blocs est/ouest et d’autre part des couleurs choisies par les graphologues du ministère.

Une personne se réveillant après un comas de 5 ans, ou plus, pourrait penser que la Gauche occupe l’ouest du pays et la Droite l’est. Ce choix de couleurs ne semble pas dû au hasard, notamment pour ce qui concerne Emmanuel Macron. Pourquoi le rose, d’ordinaire réservé aux socialistes, et pas l’orange utilisé ici pour représenter les succès de Jean-Luc Mélenchon ? Pourquoi pas non plus un parme qui résulte du mélange bleu/rose ? Macron serait-il toujours de Gauche aux yeux des gouvernants ? S’agit-il d’un choix délibéré exprimant la nostalgie du passé ? Curieux non ?  Pour Marine Le Pen, il n’y a rien à dire, le bleu marine convient parfaitement.

Concernant en revanche la coupure de la France en 2 blocs presque égaux on pourrait penser qu’à l’ouest il n’y a que des macronistes et à l’est des Lepénistes. En réalité si il y a comme le disent les spécialistes, 2 France qui s’affrontent, ces 2 camps de supporters ne sont pas géographiquement opposés et difficilement représentables en se basant uniquement sur les départements.

En effet, comment représenter l’opposition villes-campagnes ? France d’en haut- France d’en bas, européens convaincus et ardents nationalistes, les élites dominatrices et le peuple des sans-grade ? Cette réelle fracture de la population française est bien moins facile à croquer que la sempiternelle opposition Gauche/Droite et ne se résume pas à un simple antagonisme. Elle est bien plus complexe et comme le dit le journaliste Eric Brunet dans une chronique récente : “Chacun sait qu’on ne peut plus réduire l’électeur de Marine Le Pen à un beauf obtus,éructant et revanchard. Chacun sait que l’électeur de Macron n’est pas forcément un démocrate humaniste sophistiqué, bienveillant et désintéressé.”

Quoi qu’il en soit, l’issue du second tour apparait très incertaine et les scores des deux qualifiés risques d’être serrés…à moins que les alliances, les consignes de vote, les bulletins blancs et les abstentionnistes repentis viennent perturber le pronostique 60-40 en faveur de Macron.

Plus que 4 jours avant le changement dans la continuité ou le grand saut dans l’inconnu.

 

image

Publicités

1 mai 2017 Posted by | Elections, Politique, Présidentielles | 2 commentaires

Fillon persiste et signe…pour une place de troisième ?

Photo : http://www.bbc.com/news/world-europe-38049636

Je n’ai pas l’intention dans ce court billet de revenir sur la polémique entre François Fillon et les médias. L’essentiel a été dit je crois, et les français ont eu le temps de se forger une opinion…bien que l’affaire peut encore réserver de nouveaux rebondissements.

Une chose est certaine, M. Fillon ne dispose plus aujourd’hui de l’aura qu’il affichait au soir du second tour des primaires de la Droite. Déjà, peu de temps après ces heures de gloire, son image s’était écornée par sa position très libérale sur les économies à réaliser pour la sécurité sociale. Elle s’est franchement dégradée avec les suspicions d’emplois fictifs qui pèsent sur sa famille.

Aujourd’hui, il souhaite coûte que coûte se maintenir dans la course à l’Élysée mais avec un handicap qui risque de le priver du sprint final avec Marine Le Pen (donnée placée au second tour). Les encartés et supporters de la Droite ont à mon avis du souci à se faire pour leur champion. La question reste posée de son remplacement par un homme providentiel issu d’un hypothétique plan “B”. Ce dernier bien qu’il n’aurait pas le plébiscite des 4 millions de votants de la primaire, offrirait l’avantage d’être “plus présentable” et d’assurer l’alternative Gauche/Droite que les français semblent apprécier.

Il ne reste que quelques jours aux LR pour réagir. Prendront-ils le risque d’être battus par Emmanuel Macron lors du premier tour des Présidentielles ?

Suspens, et affaire à suivre …

13 février 2017 Posted by | Politique, Présidentielles | | 4 commentaires

Primaire de Gauche pourquoi ?

image

Photo : http://www.lalettredegalilee.fr/la-sante-dans-les-primaires-de-gauche-les-7-candidats-ont-livre-leur-programme-ou-presque/

Nul besoin d’être fin politologue pour affirmer qu’il n’y aura pas de candidat issu de la Primaire de Gauche au second tour de l’élection présidentielle en mai prochain.

Le quinquennat catastrophique de Hollande, les promesses non tenues, son mépris à l’égard des sans-dents, ses aveux calamiteux aux journalistes du monde sont autant de bonnes raisons pour pronostiquer un échec assuré pour celui ou celle qui aura la malchance d’être désigné(e) comme représentant(e) d’une gauche à l’agonie. Les 7 mercenaires auront beau se démener et promettre des jours meilleurs, il est peu probable qu’ils arrivent à convaincre les français, même de Gauche.

Pour le “vainqueur” ou plutôt le malheureux élu, la défaite sera quand même porteuse d’espoir. Il aura de bonnes chances d’être désigné Secrétaire général du parti et pourra donc envisager de concourir en meilleure place cette fois à la présidentielle de 2022. Certains affirment, peut-être à raison, que la traversée du désert risque de s’étaler sur 2 présidentielles. Il est vraisemblable effectivement qu’il faudra beaucoup de temps avant que les français oublient ce qu’est une gauche libérale.

Pour les autres impétrants (comme dirait Montebourg) dont la présence pourrait faire penser à de la figuration inutile tant leurs chances sont minimes, rien n’est perdu non plus. Leur participation est pour eux une super opération de communication très utile en vue des législatives qui approchent.

Pour les vrais gens de Gauche, il reste un dernier espoir en mai prochain; un afflux important de voix sur le candidat libre Mélanchon donné 4 ème par les sondages mais que je vois gagner une place quand le bon peuple aura compris que le séducteur Macron n’a rien d’un messie.

La course pour le grand prix de l’Élysée reste ouverte. Mais les mises des parieurs rapporteront-elles ? Rien n’est moins sûr.

16 janvier 2017 Posted by | Politique, Présidentielles | | Un commentaire