Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

On s’invective mais on s’aime bien

image

Photo : https://blogs.mediapart.fr/poj/blog/110714/hollande-decore-barroso-de-la-legion-dhonneur-lelysee-en-catimini

Dans les années 1960 on opposait les Beatles (les gentils) aux Rolling Stones (les méchants). Cela avait un “retentissement médiatique”, et la Presse spécialisée en tirait profit. En réalité les musiciens de ces deux groupes étaient potes, sortaient ensemble et s’écrivaient même des chansons. On ne l’a appris que bien plus tard (voir mon billet du 1er mars 2016).

Récemment, jusqu’à l’arrivée catastrophique du “Moi Président”, alias François Hollande, on opposait aussi les Socialistes (la Gauche) aux conservateurs (la Droite) qui alternativement gouvernaient le pays suscitant à chaque élection l’espoir du peuple en une vie meilleure, sans jamais le satisfaire. En réalité, ces deux clans, présentés comme des ennemis héréditaires, s’invectivaient effectivement dans les débats et dans les assemblées mais se retrouvaient entre amis aux restaurants et bars de la République copains comme cochons. Leurs prises de bec et petites phrases rapportées par les médias faisaient le “buzz” comme on le dit maintenant et ce manège se poursuit encore de nos jours au grand dam de la population abusée qui envisage désormais de regarder vers les extrêmes.

Pour celles et ceux qui douteraient encore de l’étroite complicité et du copinage établis entre les politiques et leurs entourages, sans distinction de partis, voici un article du Canard enchaîné du 19 avril 2017 qui devrait dissiper leurs incertitudes.

 

Hollande et la chiraquie

Note du rédacteur :

François Hollande grand maître de la Légion d’honneur a distribué selon LCI, 562 hochets pendant son quinquennat. 453 chevaliers, 83 officiers, 18 commandeurs, 6 grands officiers et deux grand-croix (François Pinault et le conseiller d’État François Bernard). Une vraie légion… d’honneurs !

 

 

Publicités

23 avril 2017 Posted by | Copinage, Politique | | 3 commentaires

La légion d’honneur ?

C’est Bonaparte alors Premier Consul qui a créé l’Ordre national de la légion d’honneur le 19 mai 1802. Il souhaitait récompenser sans distinction  la bravoure des militaires et le mérite des civils.

Si il est difficile de mettre en doute la bravoure des militaires généralement attestée par les compagnons d’armes, il en va tout autrement pour le mérite des civils quand on sait que, c’est sur proposition de relations que la distinction est attribuée.

Eh oui, il faut un puissant réseau de copains haut placés pour obtenir ce petit bout de tissu rouge ! Un véritable parcours du combattant si je puis me permettre la métaphore sans offusquer les militaires. Pensez donc ! Supposons que je souhaite que mon voisin qui est homme remarquable à tous points de vue soit récompensé. Je dois décrire ses mérites “éminents” (éventuellement au moyen d’ Internet où il existe un imprimé, si si..) et les faire confirmer par 49 autres personnes ! (c’est la règle). La demande cosignée va ensuite être adressée à la mairie de Pont-Scorff où le maire et ses conseillers ne manqueront pas de rigoler un bon coup. Elle sera  alors (peut-être) successivement transmise au Préfet, au ministre qui va faire son choix parmi un nombre important de candidats et enfin à la Grande chancellerie où exerce le Grand chancelier qui statuera avec le Grand Président sur la proposition. Inutile de vous dire qu’après ce parcours semé d’embuches mon voisin n’a pratiquement aucune chance d’être sélectionné. Pourtant, malgré des conditions d’obtention très strictes (il existe un code pour la sélection), des gens dont les mérites sont à mon avis pas très éminents vont parvenir quand même à obtenir la distinction tant convoitée par leurs égos surdimensionnés. En voici, quelques uns,  Lire la suite

24 juillet 2011 Posted by | Décorations, Politique | | Laisser un commentaire