Le blog de Jean de Pont-Scorff

Une autre manière de voir les choses !

A Pont-Scorff ça va rouler !

        

Réminiscence sans doute de ses jeunes années pendant lesquelles comme beaucoup de gamins de son âge il aimait à jouer aux voitures miniatures, notre maire vient d’afficher à deux reprises sa fascination pour les camions….. de 20 tonnes et plus !

Après le projet du méga méthaniseur sur Lan-Hir (50.000 tonnes) qui s’élabore en toute discrétion et qu’il soutient (ce projet verra le trafic de camions d’ordures s’amplifier considérablement vers la décharge locale), le voici favorable à la traversée de notre bourg par les camions de la future carrière d’Arzano. Selon ses dires : ”notre réseau routier est en capacité d’absorber ce trafic supplémentaire” . Sur 82 camions jour qui sortiraient d’Arzano (si l’ouverture de la carrière était autorisée), c’est près d’une quarantaine de poids lourds qui emprunteraient la D6 Arzano-Pont-Scorff pour se diriger vers Quéven et Lorient. Lors de la réunion publique qui s’est déroulée vendredi dernier (14 octobre 2011) dans la salle socio-culturelle d’Arzano, le Directeur du  groupe industriel Pigeon-Cointo, M. Jean Le Nardant, qui exposait son projet de carrière, argumentait sur ce soutien inespéré de notre premier représentant et regrettait que le maire d’Arzano ne s’y associe pas.

Si ces deux projets surdimensionnés pour un patelin de 3000 âmes voyaient le jour, notre belle commune deviendrait le centre névralgique du trafic routier de la région. Camions laitiers vers Lorco, camions Delanchy vers le Bas Pont-Scorff, camions d’ordures du port de pêche vers Lan-Hir et camions de la carrière d’Arzano vers Quéven se croiseraient ainsi dans le centre du bourg pour le plus grand bonheur des riverains et des touristes.

Plaise à Dieu qu’aucun de ces engins ne voient leurs freins lâcher au carrefour des rues général de Gaulle, de la Libération et de Lorient ou dans la descente du Bas Pont-Scorff. Mères de famille ou nourrices protégez vos poussettes et ne quittez pas les trottoirs, le danger sera dorénavant permanent !

Notre commune mérite mieux. On la croyait orientée vers le tourisme de par sa situation géographique et le développement des métiers d’art. C’est en fait une petite commune rurale où les décisions de ses responsables sont prises en petit comité et sont pour le moins contestables. Dans certaines villes soucieuses du bien être de leurs habitants on procède à des études d’impact de la circulation. A Pont-Scorff c’est inutile ! Dormez braves gens, je veille sur vous.

Scorvipontains réagissez comme nos voisins d’Arzano qui s’opposent au projet de carrière à ciel ouvert à deux pas du camping de Ty Nadan (la pétition en cours a déjà recueilli plus de 3000 signatures). Des réunions publiques vont avoir lieu bientôt à Pont-Scorff; venez vous informer et montrer que le destin d’une commune ne tient pas dans les mains d’un seul homme et de quelques sympathisants, de passage, le temps d’une élection.

Publicités

20 octobre 2011 Posted by | Nuisances | , | Laisser un commentaire